Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Kenya : rapt d’une Française dans un archipel balnéaire

L’archipel touristique de Lamu est déconseillé par le ministère des Affaires étrangères, suite au kidnapping d’une Française samedi.

C’est le deuxième enlèvement de ressortissants étrangers en moins d’un mois au Kenya, non loin du sud somalien. Face à la très touristique île de Lamu, une sexagénaire française a été kidnappée le 1er octobre par une dizaine d’hommes armés venus de la mer. Cette femme retraitée, qui passe une partie de l’année sur l’archipel, a ensuite été emmenée en Somalie. Avant elle, une touriste britannique a subi le même sort, alors qu’elle résidait dans un village de vacances de luxe. Son mari avait été tué lors de l’assaut.

Depuis, le Quai d’Orsay déconseille « formellement » l’archipel de Lamu et sa région. « Les hôtels et complexes touristiques isolés, et plus généralement tous les sites résidentiels disposant d’un accès direct à la mer, sont directement menacés », ajoute-t-il. Lamu est une destination balnéaire où les touristes aiment se reposer après un safari au Kenya.

La destination a reçu 549 083 visiteurs internationaux entre janvier et juin 2011, ce qui représente un nouveau record. Le marché français se porte moins bien, puisqu’il accuse une baisse de fréquentation de 3,2% sur cette même période (à 22 664 visiteurs). La tendance sera dure à inverser, compte tenu de l’actualité. Le gouvernement kenyan suspecte les ravisseurs d’être « des agents des shebab (islamistes somaliens) de Ras Kamboni en Somalie, a ajouté le site SIS de l’Association de tour-opérateurs/Ceto.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique