Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

J.-P. Mas : Les politiques portent un intérêt distant, voire distrait, au tourisme

Dans le cadre de la présidentielle, Les Entreprises du Voyage ont adressé un long courrier à tous les candidats, avec l'espoir d'une prise de conscience.

C’est un document de huit pages que le syndicat des pros du secteur a envoyé, le 11 avril, aux différents candidats au poste suprême.

"Le tourisme ne relève ni de la spontanéité ni du naturel. C’est une industrie. Contrairement à des idées reçues, la France est en situation de forte concurrence et l’emploi lié à l’activité touristique est délocalisable", explique Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du Voyage. Globalement, les politiques portent un intérêt distant, si ce n’est distrait, au tourisme".

Une liste de propositions

Le document de synthèse rédigé par son équipe veut attirer l'attention des hommes politiques sur l’importance de ce secteur, tout en formulant des recommandations.

Les Entreprises du Voyage formulent par exemple trois propositions pour que la France passe du 3e au 1er rang mondial en termes de recettes touristiques : un aménagement touristique du territoire ambitieux et cohérent, l'essor de l’ADN de l’accueil, une sécurité non-anxiogène. Pour stimuler le secteur, il est aussi question de pousser des chèques-vacances, d’accompagner les TPE/PME en matière de transition numérique, et de réformer le régime de la TVA sur la marge applicable aux réceptifs.