Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Grosses turbulences dans le transport aérien grec

En proie à une importante crise financière, Hellas Jet arrête ses vols le 10 mai. Et Olympic Airlines, à la recherche d’un repreneur, joue sa dernière carte.

Chaque semaine apporte son lot de mauvaises nouvelles pour le transport aérien grec. Hellas Jet, filiale de Cyprus Airways a an-noncé qu’elle stoppera ses vols à compter du 10 mai. Cet arrêt, justifié par les pertes mensuelles, estimées à 1,5 ME, est aussi un effet de la crise financière que traverse Cyprus Airways (avec une perte historique de 53,9 ME en 2004), et qui a engagé en février un vaste plan de réduction des coûts.

Aegean Airlines, ultime transporteur en bonne santé

Le naufrage d’Hellas Jet, créée en 2003 pour profiter de la demande suscitée par les Jeux olympiques d’Athènes, et qui opèrait des vols au départ de Paris, n’est pas sans rappeler la chute d’Axon Airlines en décembre 2001. Les TO qui volaient avec Hellas Jet ont dû se tourner vers d’autres compagnies. C’est le cas de STI Voyages, qui a reprotégé tous ses clients. Plus généralement, les passagers ayant acheté des billets entre le 10 et le 31 mai seront transférés sur d’autres compagnies IATA (International Air Transport Association). Pour ce qui concerne les dates ultérieures, ils seront remboursés.

Pour sa part, la privatisation de l’avionneur Olympic Airlines est toujours en cours, mais piétine lamentablement. Cinq offres ont été déposées auprès du gouvernement grec, toujours dans le collimateur de la Commission européenne, pour l’octroi, au transporteur national, d’aides publiques illégales d’un montant de 141 ME depuis 1998. Parmi les candidats connus, on trouve la holding Intro, propriétaire de la compagnie low cost allemande DBA, et Aegean Airlines, seul transporteur aérien grec encore en bonne santé. Ce dernier a néanmoins précisé que la privatisation d’Olympic Airlines posait de sérieux problèmes juridiques et de fonctionnement. En tout état de cause, cette tentative sera la dernière et un échec serait rapidement suivi d’une liquidation.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique