Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Fram revient sur ses opérations « exceptionnelles » de rapatriement, qui prennent fin

Plus de 98% des clients Fram ont pu rentrer en France. Des vacanciers ont été rapatriés dans des conditions difficiles. Récit du TO.

Pour Fram, rapatrier ses clients à été un énorme chantier. Lors de la semaine du 16 mars, la première préoccupation du TO est de faire rentrer en France en toute sécurité les clients et les collaborateurs présents à destination. « Nous avons renforcé les équipes opérationnelles en charge de l’organisation de ce rapatriement, explique le voyagiste. Nous avons ainsi nommé un leader pour chaque pays, en charge de coordonner les actions des réceptifs, des délégués, des chefs de centre Framissima, des équipes du siège ; un leader pour régler les sujets avec les compagnies régulières  et un leader pour l’affrètement de vols spéciaux. »

Fermeture d’espaces aériens, annulations de vols, transit interdits aux ressortissants français, informations variant d’heure en heure, coordination avec les voyagistes partenaires avec qui certains vols spéciaux ont été co-affrétés… Les difficultés n’ont pas manqué dans un contexte de crise inédit pour la profession. C’est grâce à une cellule de crise travaillant jour et nuit que « cette opération complexe de grande ampleur (a été) rendue possible », souligne le voyagiste dans un communiqué.

Ces derniers jours ont été « très durs »

« Grâce à une cellule de crise, des réunions d’information régulières dans les hôtels, et un accompagnement complet des vacanciers, nous avons gagné leur confiance et évité la panique. L’ensemble des vacanciers a pu regagner la France dans un temps record », souligne Raouf Hanini, le délégué général Fram en Tunisie.

Sabah Lamotte, la déléguée Fram au Maroc, abonde : « Les quelques jours que nous venons de passer ont été très durs, avec plusieurs centaines de vacanciers à rapatrier depuis Marrakech, Agadir ou en circuits. Nous avons travaillé jours et nuits pour trouver des solutions de rapatriement pour chacun. Par chance, nous avons pu compter sur des équipes avec un dévouement et une implication extrêmes. Tous les vacanciers Fram étaient rentrés en France mercredi 18 mars. »

« Au cœur de la crise, les vacanciers étaient désemparés et incrédules, raconte Shana, Chef de Centre Framissima Les Idrissides à Marrakech.  L’objectif constant de l’équipe Framissima sur place a été de les rassurer, de redoubler de bienveillance et de mettre en place avec rigueur les rapatriements eux-mêmes. »

Au Maroc, 4 vols ont été affrétés les 17 et 18 mars au départ de Marrakech. En Tunisie, plusieurs vols ont été affrétés sur Tunis et sur Djerba. Aux Canaries, 2 vols ont été affrétés le 20 mars pour rapatrier les clients qui étaient en séjour sur les 4 îles. Enfin en Egypte, 3 vols ont été affrétés pour rapatrier les clients séjournant à Hurghada et sur le Nil. Au total, ce sont donc plus de 10 vols qui ont été affrétés par Fram, la charge financière étant assumée intégralement par l’entreprise.

En plus de ces destinations moyen-courriers, Fram a également assuré le retour en France de ses clients de Madère, du Vietnam, de Colombie et d’ailleurs. Sur quelques destinations long-courrier résiduelles, les opérations de rapatriement sont en cours de finalisation et seront achevées d’ici quelques jours, ajoute le TO, qui indique reporter l’ensemble des voyages prévus jusqu’au 30 avril.

A lire aussi :

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique