Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Disneyland Paris termine bien l’année

Le groupe a présenté mercredi les résultats de son exercice 2010. Il affiche un chiffre d’affaires stable pour ses activités touristiques, marquées par des visiteurs moins nombreux, mais plus enclins à la dépense.

Mickey retrouve un peu le sourire. Depuis le mois de mars, le parc jusqu’alors fortement impacté par la crise a constaté un rebond de ses activités. « Au cours du second semestre, après le lancement de l’année de la Nouvelle Génération Disney, nous avons observé une nette amélioration de la fréquentation de nos parcs et de l’occupation de nos hôtels, ainsi qu’une progression de la dépense par visiteur », affirme Philippe Gas, le président d’Euro Disney S.A.S, évoquant également l’ouverture, au mois d’août, des trois nouvelles attractions du Toy Story Playland. De quoi compenser un premier semestre difficile, altéré notamment par un mauvais mois de décembre, et afficher un chiffre d’affaires stable pour les activités touristiques, à 1,2 milliard d’euros sur l’ensemble de l’exercice, clos le 30 septembre. La fréquentation du parc (-2,6%) et le taux d’occupation des hôtels s’affichent à la baisse (-1,9 point, à 85,4%), quand la dépense moyenne par visiteur (+2,4%) et la dépense moyenne par chambre (4,2%) sont, elles, à la hausse. Au total, le groupe enregistre une diminution de ses pertes, passant à 39,9 millions d’euros contre 55,5 millions d’euros lors de l’exercice précédent. Des pertes en partie absorbées par la vente, en juin, du terrain d’implantation du centre commercial Val d’Europe, qui a rapporté 47 millions d’euros au groupe.