Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Costa Concordia : suivez le relèvement en direct

L'opération de "parbuckling" (rotation) du paquebot, échoué depuis vingt mois sur l’île italienne du Giglio, a débuté ce lundi matin. Elle doit durer une douzaine d’heures.

Les orages de la nuit n’auront fait que retarder de trois heures le début des opérations. Ce matin, vers 9h, a démarré le redressement du Costa Concordia, échoué sur le flanc sur l’île du Giglio depuis son naufrage le 13 janvier 2012.

Baptisée "parbuckling" en anglais (littéralement "rotation"), cette manœuvre devrait durer entre dix et douze heures. Selon les techniciens interrogés sur place, la rotation devait être visible environ deux heures après le début de l'opération.

Le redressement du Costa Concordia dépasse en tout cas par sa démesure tous les sauvetages connus de navires. Le paquebot pèse 114 000 tonnes, et mesure 290 mètres de long, 35 mètres de large et 57 mètres de haut.

Il était, avant le début des opérations, incliné à 65 degrés sur son flanc droit. En prévision de son redressement à la verticale, un fond artificiel a été créé avec près de 1 200 sacs de ciment qui pèsent plus de 16 000 tonnes. Le reste de l'immense coque reposera sur six plateformes, elles-mêmes soutenues par 21 piliers enfoncés à une profondeur de 9 mètres dans le sol granitique.

Coût de l'opération : plus de 600M€

56 chaînes d'acier enserrent, comme un carcan, le navire, et sont reliées à des tourelles qui serviront à le tirer pour le faire pivoter et, de l'autre côté à le retenir pour éviter que la gravité ne le fasse basculer au-delà de la verticale. Pour contribuer à la rotation et servir ensuite au moment du renflouage, 11 caissons d'acier fabriqués spécialement ont également été installés sur le côté émergé du navire.

Enfin, pour bloquer la proue du paquebot une fois qu'il aura pivoté, les ingénieurs lui ont préparé, à Palerme, une sorte de minerve géante basée sur deux caissons d'acier épousant la forme de la coque, reliés entre eux par d'énormes tubes. Coût total de l'opération : déjà plus de 600 millions d'euros et "il augmente", selon l'américain Carnival, propriétaire de Costa, qui paie l'addition.

Vingt mois après son naufrage qui avait fait 30 morts et deux disparus, le bateau de croisière ne sera renfloué et remorqué dans un autre port que dans quelques mois.

Suivez le relèvement en direct :


LIVE REUTERS par reuters

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique