Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Corsair va-t-elle perdre ses vols vers Dakar ?

Corsair International représente la moitié des fréquences hebdomadaire entre Paris et Dakar. Pourtant, la compagnie aérienne française basée à Orly pourrait bien perdre sa place dans la capitale sénégalaise.  

Corsair International peut-elle perdre le Sénégal, une de ses destinations phares ? C’est en tout cas ce que sous-entend l’équipe de PNC Contact. En effet les accords bilatéraux entre la France et le Sénégal concernent actuellement "14 fréquences entre les capitales des deux nations et chaque pays possède de sept fréquences". Toutes les fréquences dont dispose la France entre Paris et Dakar sont assurées par Air France. Corsair, elle, exploite celles du Sénégal, qui lui avaient été offertes lors de la disparition de Sénégal Airlines, il y a trois ans.

Le Sénégal réinvestit le secteur aérien

Oui mais voilà. Hier, lors de l’inauguration du nouvel aéroport international de Dakar, deux avions de la compagnie Air Sénégal SA ont été présentés. Le président sénégalais Makhi Sall a insisté sur l’importance d’avoir une compagnie nationale opérationnelle.

"Le trafic aérien intérieur doit revivre. C’est une condition essentielle du Sénégal Emergent. Pour ce faire, il nous faut une compagnie aérienne nationale qui vole à la hauteur de notre vision. C’est pourquoi, nous avons créé la compagnie Air Sénégal SA", a-t-il expliqué selon Dakaractu. Et la compagnie vient de commander deux A330neo ce qui laisse entendre qu’elle proposera du long-courrier, et la France y tiendra forcément une place importante.

Il y a en effet aucune raison pour qu’Air Sénégal ne récupère pas les anciennes fréquences, d’autant plus que la ligne est fructueuse avec pas moins de 300 000 passagers par an dont 45% pour la compagnie du groupe TUI.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique