Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coronavirus : la Chine nationalise HNA et revend Hainan Airlines

Autrefois l’une des entreprises chinoises les plus offensives, HNA subit les effets de l’épidémie. La Chine va nationaliser le groupe.

Selon l’agence financière Bloomberg, la Chine prévoit de nationaliser le conglomérat endetté HNA Group Co. et de vendre ses actifs aériens. C’est, à ce jour, l’action la plus spectaculaire mise en œuvre par l’État chinois pour contenir les dommages économiques croissants de l’épidémie de coronavirus.

HNA Group est un conglomérat chinois fondé en 2000 dont le siège se trouve à Haikou, sur l’île de Hainan. Cet opérateur, autrefois peu connu, a pris de l’importance entre 2016 et 2017 après une vague d’acquisitions (plus de 50 milliards de dollars). Il est devenu le principal actionnaire de sociétés emblèmatiques comme Hilton mais aussi Pierre et Vacances ou encore Aigle Azur.

Hainan Airlines démantelée et revendue

Alors que le président chinois Xi Jinping cherche à éviter un marasme économique généralisé à cause de l’épidémie, son gouvernement envisage des injections de fonds ou des fusions d’entreprises pour stabiliser l’industrie du transport aérien. Le rachat d’une entreprise de premier plan comme HNA porterait ces efforts à un nouveau niveau. Pour rappel, HNA a une dette estimée à 35,6 milliards de dollars…

Selon Bloomberg, la Chine vendrait la majeure partie des actifs de la compagnie aérienne HNA aux trois plus grands transporteurs du pays – Air China Ltd., China Southern Airlines Co. et China Eastern Airlines. Suparna Airlines, qui était également soutenue par HNA, devrait être revendue au gouvernement provincial du Jiangsu. Hong Kong Airlines, également détenue en partie par HNA, a annoncé vendredi dernier qu’elle supprimerait 400 emplois.

D’autres entreprises à vendre

La concentration d’HNA sur l’aviation et le tourisme s’est retournée contre lui alors que l’épidémie de virus a entraîné une baisse sans précédent des vols à destination et en provenance de Chine.

Selon Reuters, afin de stabiliser la situation financière, HNA a également cherché à céder d’autres actifs, dont le bailleur d’ avions Avolon Holdings Ltd., qui vaut environ 8,5 milliards de dollars. Mais aussi la société suisse de maintenance d’avions SR Technics et l’entreprise de location de conteneurs Seaco. Selon un rapport de Bloomberg Economics, l’économie chinoise fonctionnait entre 40% et 50% de sa capacité la semaine dernière.

A lire aussi :

Le patron du géant chinois HNA décède accidentellement en France
Lâchée par ses actionnaires, Aigle Azur abandonne le Portugal
Pierre et Vacances et HNA, c’est fini
HNA entre au capital de Pierre et Vacances

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique