Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Claude Bannwarth, 54 ans, startuper

Claude vient de créer Tourism Academy avec deux associés. Nous l’avons rencontré lors du salon Voyage en Multimédia, qui se déroule actuellement à Saint-Raphaël.

Vous le connaissez peut-être, pour l’avoir croisé à Pau, Deauville ou Saint-Raphaël. Claude était consultant depuis 20 ans et, à ses heures perdues, animateur de conférences ainsi qu'enseignant à la fac. Depuis le 18 décembre 2014, sa start-up est lancée, c’est Tourism Academy. L’envie de donner un nouvel élan à sa carrière. "Mon activité patinait depuis quelques années", explique-t-il.

Une rencontre déterminante, avec l’ancien DG de Google

"Nous sommes un bébé de Voyage en Multimédia", s’amuse aujourd'hui Claude. Son nouveau projet est parti d’une rencontre dans le cadre de Voyage en Multimédia, en 2013, avec Jean-Marc Tassetto. L’ancien directeur général de Google était le grand témoin du salon de Saint-Raphaël, ville dont il est d’ailleurs natif.

Un an plus tard, les deux hommes se revoient à Paris. Claude s’intéresse à l’e-learning, Jean-Marc a quitté le géant de Mountain View pour monter sa start-up, dédiée à la formation nouvelle génération : Coorpacademy. "Aujourd'hui, nous distribuons dans le tourisme la plate-forme développée par Coorpacademy, qui cible pour sa part des grands comptes".

Pas des MOOCs, mais des COOKs

C’est le socle technologique de Tourism Academy, qui rassemble deux autres associés, que sont Thierry Baudier comme président (ex-Maison de la France) et Marie Bergereau à la production. "Nous avons cassé nos tirelires afin de démarrer sur nos fonds propres, avec 70 000 euros au capital, histoire de nous donner un peu d’air".

Tourism Academy, kézako ? Un éditeur de MOOCs (Massive Open Oline Courses), qui porteront dans un premier temps sur l’accueil de clientèles étrangères (par nationalité). Ou plutôt un éditeur de COOKs, soit de Corporate Open Oline Courses. Les professionnels constituent son cœur de cible, à commencer par les institutionnels.

La jeune pousse promet un e-learning 3.0, avec des contenus pédagogiques sur mesure combinant gamification, social learning, classes inversées. Avec, aussi, un système de points, de badges, de "battles" en réseau comme dans un jeu vidéo, et des vidéos courtes d’experts à la YouTube. L’apprenant perd une vie quand il rate une épreuve, et en gagne une lorsqu’il a visionné une vidéo. Libre à lui de se former depuis un PC, une tablette, ou un smartphone. "Nous ne sommes plus dans un schéma de formation où le sachant s’adresse à la plèbe, qui écoute la sainte parole…".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique