Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

April International a réduit ses effectifs

Le courtier a dû se séparer d'une dizaine de salariés au cours des derniers mois. Un "redimensionnement" nécessaire alors que le nouveau contrat avec Selectour Afat, son principal client, n’est plus exclusif.

Période délicate pour April Assistance Voyages. N’échappant pas aux difficultés du secteur touristique dans son ensemble, le courtier a dû réduire ses effectifs au cours des derniers mois. "Nous étions une cinquantaine, ce qui était trop au vu du contexte actuel, reconnaît Matthieu Drouet, le DG. J’ai décidé de redimensionner les équipes, avec une dizaine de départs à la clé".

Il n’y aurait cependant eu aucun licenciement, mais uniquement des départs volontaires, assure-t-il. Didier Sanchez, ancien directeur des opérations, est ainsi le premier à avoir rendu son tablier, à la fin octobre 2013.

Le courtier a relevé de 20% ses prix sur le contrat Selectour-Afat

Matthieu Drouet se veut néanmoins rassurant : "il n’y a pas d’inquiétude à avoir, il s’agissait surtout d’anticiper la baisse d’activité que va engendrer la perte de l’exclusivité sur le contrat Selectour Afat". Contrairement aux années précédentes, le réseau de distribution a en effet choisi deux fournisseurs d’assurance au lieu d’un, April étant forcé de partager le marché avec Assurinco.

"Ce contrat était le plus important de notre portefeuille, puisqu’il générait 40% de notre marge, reprend Matthieu Drouet. Mais il perdait beaucoup d’argent, donc nous avons relevé de 20% nos prix lors du dernier appel d’offres. Assurinco est rentré à un tarif inférieur." A quelle perte d’activité April s’attend-il ? Sur le sujet, le directeur général du courtier préfère rester discret.

Un recul de l'activité en 2013

Après une année 2012 jugée difficile, 2013 s’est terminée sur une légère baisse du volume d’affaires d’environ 2 à 3%, mais un recul plus prononcé de la marge (volumes de commission). Bonne nouvelle, nuance toutefois Matthieu Drouet : "Nous avons notamment signé l’an dernier un contrat avec le groupe PàP [Prêt-à-Partir, ndlr], qui représente 1,5 million d’euros de primes émises chaque année et est en plein développement."

Le plan stratégique pour l’année 2014 doit désormais être validé le 6 février prochain par la maison mère April. "Mais il n'y a pas de mystère, lâche Matthieu Drouet : il va falloir monter en gamme".

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique