Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France mise sur le Costa Rica

 »

Au Costa Rica, c'est un événement national. Pour preuve, le président de la République Luis Guillermo Solis s'est déplacé en personne le 2 novembre, à l'aéroport international de San José, pour accueillir le tout premier vol direct d'Air France en provenance de Paris. "C'est un honneur pour ce gouvernement et ce pays de recevoir ce vol inaugural qui est clairement un moment historique", a-t-il déclaré à cette occasion dans un français impeccable.

Un marché à fort potentiel

Désormais, et jusqu'à la fin de la saison hivernale (31 mars 2017), la compagnie relie les deux villes grâce à deux vols hebdomadaires, avec un tarif promotionnel en cours à 633 euros TTC l'aller-retour, et un prix d'entrée à 872 euros TTC. D'une durée de 11h30, ils sont opérés en Boeing 777-300 d'une capacité de 468 sièges : 14 en Business, 32 en Premium Economy et 422 en Economy. Soit le plus gros vol commercial jamais reçu à l'aéroport.

Leader en Amérique Centrale, du Sud et dans les Caraïbes avec 22% de l'offre de sièges, contre 17% pour IAG, Air France-KLM ne pouvait pas laisser passer ce marché à fort potentiel. "Le Costa Rica pousse de toutes parts", assure Henri Hourcade, directeur général Caraïbes, Océan Indien et Amérique latine d'Air France-KLM, présent sur le vol inaugural. "Il s'agit du marché le plus important d'Amérique centrale que nous ne desservions pas encore en direct", poursuit-il.

Le président de la République Luis Guillermo Solis lors de la cérémonie du 2 novembre.

 

La ligne reprogrammée l'hiver prochain

Tirant parti de son image de destination sûre et éco-responsable, le Costa Rica attire chaque année de plus en plus de visiteurs avec un marché en hausse de 5% par an et 2,9 millions de touristes étrangers en 2015, dont près de 55 000 Français.

L'attrait est tel que sur les lignes d'Air France-KLM entre l'Europe et le Panama voisin, 15% des passagers allaient jusqu'à présent au Costa Rica. Alors que KLM partage déjà ses codes avec Copa Airlines, Air France s'apprête à son tour à renforcer son partenariat avec la compagnie panaméenne d'ici fin 2016, après obtention des autorisations gouvernementales. Ses clients pourront ainsi rejoindre San José grâce à 2 vols quotidiens opérés en partage de codes par Copa, en continuation de la liaison Paris-Charles de Gaulle-Panama City opérée par Air France depuis fin 2013.

"Nous ne prolongerons pas la ligne cet été car cette saison est moins demandée mais nous remettons le vol au programme pour l'hiver prochain. L'objectif, si tout se passe bien, est d'accélérer la cadence en passant de 2 à 3, voire 4 fréquences par semaine", annonce Henri Hourcade, confiant dans le succès de la ligne grâce au bon démarrage des réservations, déjà 24 000 pour la saison hivernale.

Des fréquences en hausse sur l'Amérique latine

Air France, qui transporte tout de même 34% d'Européens et 6% de Costariciens sur cette ligne, identifie deux concurrents principaux : Iberia qui dessert la destination depuis Madrid, et British Airways depuis Gatwick. Deux hub moins riches en termes de connexions, et donc moins intéressants pour le Costa Rica qui cherche à diversifier ses clientèles touristiques, composées aujourd'hui à 40% par les Nord-Américains. Le pays est également desservi depuis l'Allemagne par Condor, et le sera, à partir de mai 2017, depuis la Suisse avec Edelweiss.

L'atterrissage de la compagnie française au Costa Rica s'inscrit dans une offre Air France-KLM en forte croissante sur la zone Caraïbes et Amérique latine. A l'été 2016, elle a augmenté de 8,6% par rapport à l'été précédent. Une offensive qui se poursuit cet hiver avec des fréquences en hausse sur Cuba, l'Argentine, les Caraïbes, le Chili, et même les Antilles françaises.

Crise persistante au Brésil

Pour autant, la zone est confrontée à une surcapacité. Face à la concurrence des compagnies du Golfe sur l'Asie, beaucoup de transporteurs aériens ont transféré leurs avions vers l'Ouest. Par ailleurs, sur les lignes Europe-Brésil, l'offre d'Air France-KLM a baissé de 15% cet hiver par rapport à l'hiver précédent en raison de la crise qui sévit depuis deux ans sur la destination.

Epargné par la concurrence des low cost long-courrier sur l'Amérique latine, le groupe y fait face sur la zone Caraïbes avec l'arrivée en septembre de French blue en République dominicaine. Une nouvelle donne dont il est difficile d'évaluer pour l'heure les conséquences.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique