Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France : les négociations continuent, la grève aussi

Les syndicats et la direction reprennent les discussions ce vendredi à 15h. Le SNPL demande toujours un contrat unique pour toutes les pilotes de toutes les filiales du groupe.

L'abandon du projet Transavia Europe, annoncé par la direction hier, n'aura pas suffi à arrêter la grève des pilotes. Pour la journée du samedi 27 septembre 2014, Air France prévoit d'assurer plus de la moitié de son programme de vols, compte tenu d'un taux de pilotes grévistes estimé à 57%. Aujourd'hui, 48% des liaisons seront assurées.

Les discussions devraient reprendre aujourd'hui à 15h.

Les pilotes, en grève depuis le 15 septembre, réclament toujours l'instauration d'un "contrat unique" pour tous les pilotes naviguant au sein du groupe franco-néerlandais (Air France, KLM, Transavia et Hop!), calqué sur le modèle en vigueur chez Air France. "Aucun pilote d'Air France n'acceptera de partir chez Transavia si on lui impose la conclusion d'un nouveau contrat de travail Transavia", estime le SNPL.

La direction refuse le contrat unique

Mais la direction avait déjà annoncé qu'elle ne pourrait pas satisfaire cette demande. Elle a eu l'appui, ce matin, du conseil d'administration du groupe qui explique que cette exigence est "totalement contraire" au projet Transavia France. "Le Conseil a marqué son plein soutien à la proposition faite par la direction : poursuite du développement de Transavia France dans des conditions économiques compétitives et assorties de garanties ; reprise immédiate du travail par les pilotes", ajoute un communiqué.

La direction et les pilotes s'opposent, sur le fond, sur la question du coût des pilotes Transavia. Air France est également soucieuse de ne pas accorder des avantages aux pilotes, que d'autres catégories de personnel pourraient à leur tour réclamer.

Enfin, le projet d'un contrat unique pour tous les pilotes d'appareils de plus de 100 à 110 places s'opposerait à l'accord signé par les pilotes de Hop ! pour l'exploitation de nouveaux appareils.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique