Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France-KLM repart sur de meilleures bases

Le groupe franco-néerlandais est sorti de la crise, en partie assaini, après avoir réduit ses effectifs de 11 %.

Après avoir subi deux années de pertes, Air France-KLM a terminé l’exercice 2010-2011 sur un résultat net d’exploitation de 122 ME, un bénéfice de 613 ME et 223 ME hors éléments exceptionnels. Bien sûr, on est loin des records atteints avant la crise financière. Mais le groupe franco-néerlandais reste confiant. « Après un creux historique, le trafic est revenu à son niveau de 2008 alors que, entre-temps, le nombre de salariés d’Air France a diminué de 11 % », s’est félicité Pierre-Henri Gourgeon, son directeur général, lors de la présentation des comptes annuels, le 19 mai. De plus, le modèle cargo a été restructuré pour mieux rentabiliser les soutes, le réseau moyen-courrier repensé.

RESTRUCTURATION ET NOUVELLE STRATÉGIE

Cette réduction des coûts a aussi permis de compenser une hausse de la facture carburant qui a atteint 1,43 ME l’année dernière. Cette restructuration suffira-t-elle à faire face aux perturbations des révolutions arabes et de la catastrophe japonaise ? « Oui », assurent les cadres du groupe. Les couvertures carburant jouent de nouveau leur rôle et réduiront l’impact de la hausse du fuel. L’offre long-courrier a été adaptée (réduction de capacités sur le transatlantique nord, nouvelles escales). À plus long terme, Air France-KLM mise sur ses futures bases de province pour lutter contre les low cost et sur l’entrée de compagnies asiatiques dans SkyTeam pour contenir l’avancée des compagnies du Golfe. Restera également à réduire la dette.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique