Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

On a testé Google Assistant dans le voyage

| | | | | | | par
Google Assistance fait ses premiers pas dans le voyage.
Google Assistance fait ses premiers pas dans le voyage.
©goodween123 - stock.adobe.com/L'Echo

Nous avons expérimenté la recherche simple de vols secs et de séjours. Les résultats sont pour l'instant assez... minimalistes.

 

"Faites connaissance avec l'Assistant Google. Posez-lui des questions et donnez-lui des choses à faire. Il sera toujours là pour vous aider", promet Google. Nous l'avons pris au mot.

En réponse à une demande vocale "vol Nice-New York le 10 septembre", le géant de Mountain View affiche un calendrier, avec des options de vols, avec ou sans escale Le voyageur a ainsi différents billets d'avion à portée de clics, sur des compagnies aériennes comme Delta, KLM, Air France, Lufthansa.

Des liens sponsorisés

Cette réponse partielle - pas l'ombre d'une agence de voyages en ligne - correspond à un lien "sponsorisé", prévient le géant de la recherche. C'est bel et bien l'interface de Google appliquée aux vols secs qui couvre tout l'écran du smartphone. Les OTAs et autres comparateurs apprécieront... Ensuite, le mobinaute doit poursuivre en pianotant sur son téléphone. Le vocal ne dépasse pas la première étape de la recherche. Le marketing de l'entreprise, expliquant la mort du moteur de recherche traditionnel et l’avènement de l’ère de l’assistance, va plus vite que la technologie, pour l'instant.

Pour un séjour, peut mieux faire

Sur une autre requête, "vol Paris-Tokyo pas cher", Google renvoie également vers sa propre interface. Les réponses suivantes, qui s'affichent quand on scrole, reroutent vers Liligo, Kayak et autres Jetcost. A priori, l'assistance n'est toutefois pas fiable à 100% puisqu'une deuxième tentative, avec le même libellé au mot près, redirige vers des annonces d'ANA et d'Opodo.

Quid des réponses pour des séjours ? Nous avons demandé à Google Assistant un "voyage en Thaïlande en février 2018". Les réponses sont plutôt décevantes : les deux premières sont des liens sponsorisés. Les réponses naturelles suivent. Sur une demande de "voyage en Espagne pas chères", quatre annonces publicitaires sortent en tête. L'expérience utilisateur peut et sera sans nul doute améliorée. Il faut surveiller de près l'évolution de la recherche sémantique, qui devrait aussi se doper au machine learning. Le web vocal représente déjà 20% des requêtes formulées sur Google (via un mobile sur Android), et même 25% aux Etats-Unis parmi les 16-24 ans.

Dans un autre registre, nous avons lancé une dernière requête, "Trouve-moi les agences de voyages les plus proches". Les résultats, sur une question aussi pratique, sont cette fois pleinement satisfaisants (en référencement naturel), avec le nombre de kilomètres et la possibilité immédiate d'appeler. La géolocalisation joue tout son rôle.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer