Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Zone euro : 1 vacancier sur 2 s’attend à des frais bancaires

L’étude "Les Français et leurs dépenses en voyage", réalisée par TNS Sofres pour Visa Europe France en novembre 2014, met en évidence une méconnaissance des modalités d’utilisation de leur carte de paiement lors des vacances à l’étranger. 

A l’heure de la digitalisation des procédures de réservation et des paiements, l’étude que vient de dévoiler TNS Sofres pour le compte de Visa Europe France ne laissera pas d’étonner. Réalisée à partir d’une première phase d’études qualitatives, suivies par un sondage de 1876 voyageurs français à l’étranger, âgés de 18 à 65 ans et ayant réalisé au moins un voyage non-professionnel au cours des 12 derniers mois, l’étude met en évidence des comportements parfois schizophrènes et la persistance d’idées reçues. 

Un profil de voyageurs avec carte peu différenciant

Sur les 43 millions de porteurs de  carte Visa en France, 13 millions ont effectué une transaction à l’étranger durant les 12 derniers mois. Le voyageur français avec carte ne se distingue pas du voyageur lambda, si ce n’est une représentation des 18-24 ans de 17% et des catégories CSP+ (51%). 53% des voyageurs interrogés indiquent avoir effectué leur dernier séjour en zone euro, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne constituant le trio de tête des destinations prisées. 36% des voyageurs ont quant à eux réalisé un voyage hors Europe.

Les  possesseurs de carte estiment leur montant moyen de dépenses à 1910 euros, répartis pour 52% de la somme (soit 993 euros) en paiement de frais en amont du voyage (transport et hébergement) et 48% lors du déplacement (supermarché, loisirs, shopping, etc.)

Des paiements en liquide toujours importants

Si 93% des voyageurs partent avec leur carte bancaire, 80% d’entre eux emportent également des espèces et 51% des dépenses sont encore effectuées en cash, soit 467 euros sur un budget global de 917 euros. Parmi les verbatim recueillis lors de cette enquête "C’est rassurant d’avoir toujours une somme sur soi, cela permet de couvrir les premières dépenses". "Cela revient moins cher car il n’y a pas de frais de transactions bancaires" ou encore, "Cela m’évite de perdre du temps à chercher un DAB". Pourtant, le voyageur se dit paradoxalement très soucieux de sa sécurité financière et d’une possible perte ou  vol de ses liquidités.

Une méconnaissance des usages en zone euro

En situation de déplacement à l’étranger, le voyageur se dit satisfait de la gestion de ses moyens de paiement à destination. Néanmoins, plus de la moitié des voyageurs à l’étranger ne savent pas qu’il n’y a pas de frais bancaire pour les paiements par carte en zone euro, 22% estimant le contraire, ou 16% encore craignant une utilisation frauduleuse de leur carte.

Ce faible niveau de connaissance des voyageurs met en évidence une marge de progression pour Visa, qui doit communiquer sur la sécurité, l’absence de frais et la praticité de son moyen de paiement. Rappelons que plus de 5,4 millions de points de vente acceptent la carte Visa en Europe et que 250 000 distributeurs de billets y sont disponibles. 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique