Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Une compagnie facture les passagers selon leur poids !

Samoa Air, une compagnie privée opérant dans les petites îles du Pacifique, fait payer le billet d’avion selon le poids du client.

La compagnie ne passe pas par quatre chemins. Son site Internet lance aux internautes "Pay only for what you weight" (Payez seulement pour ce que vous pesez). La page de réservation fait état du prix par kilogramme. Au passager de multiplier ce prix au kilo par son poids pour connaître le prix final de son billet d’avion.

Selon la durée du vol, il faut ainsi débourser entre 0,80 et 3,40 euros par kilo. "Il n'y a pas de frais supplémentaires pour les bagages ou quoi que ce soit d'autres. Il y a juste qu'un kilo est un kilo", a expliqué Chris Langton, PDG de la compagnie aérienne Samoa Air, à ABC Radio.

"C'est la solution la plus juste"

Quatre mois après l'introduction de sa grille tarifaire discriminatoire, Chris Langton assure que "les personnes obèses reconnaissent que le système pay-by-weight (payez selon votre poids) est le plus juste en dépit du fait qu'ils paient plus qu'une personne plus légère". Et, interviewé sur radio Australia, il a affirmé que les familles sont les grandes gagnantes de cette nouvelle méthode utilisée pour calculer le prix des billets : "Les familles sont agréablement surprises. Une famille avec peut-être deux adultes et deux enfants de taille moyenne ou des enfants en bas âge va payer beaucoup moins qu’avant pour voyager."

Une première dans l'aérien

Mais si la politique de Samoa Air est rapidement devenue un sujet à controverse, le site AirlineReporter prend sa défense : "Le poids, c’est de l’argent. Plus l’avion est lourd, plus il consomme de carburant et plus le vol coûte."

En 2007, un rapport de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) révélait que 75% des habitants des zones urbaines des Samoa souffraient de surcharge pondérale et Langton affirme que son initiative a permis une plus grande prise de conscience.

Il s'agirait de la première compagnie aérienne à utiliser cette méthode pour étalonner le prix de ses billets. Et pour éviter toute tricherie, les passagers sont pesés à la descente de l'avion… Samoa Air va étendre cette grille aux vols reliant ces petites îles du Pacifique à leurs nations insulaires voisines. Ces liaisons vers Tonga et les îles Cook doivent être lancées cette année.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique