Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Santé : attention à la dengue au Sri Lanka

 » L’ensemble de la destination est touchée par l’épidémie. Les voyageurs doivent veiller à bien se protéger contre les moustiques. »

Le Quai d’Orsay a mis à jour ses Conseils aux voyageurs concernant le Sri Lanka, afin d’alerter au sujet d'une épidémie de dengue sur la destination.

"L’épidémie de dengue, très importante cette année, touche tout le pays, précise le site. La province de l’Ouest (Colombo et sa région) est particulièrement affectée. Il est indispensable de se protéger contre les piqûres de moustiques et de consulter en urgence en cas de syndrome grippal."

Le site rappelle en effet que les symptômes de la dengue s’apparentent à ceux de la grippe, avec notamment une forte fièvre, des maux de tête ou des douleurs articulaires (la prise d’anti-inflammatoire et d’aspirine doit toutefois impérativement être évitée).

Chasse aux moustiques, mode d’emploi

Le site IAMAT (International Association for Medical Assistante to Travellers) précise de son côté qu’il y a habituellement deux pics d’épidémie de dengue au Sri Lanka : de mai à juillet, et d’octobre à décembre.

Le Quai d’Orsay détaille sur son site les mesures à prendre, d'une manière générale, pour se protéger des moustiques, mesures qu’il peut être utile de rappeler à vos clients se rendant sur la destination.

Il est ainsi conseillé de porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide. Les produits répulsifs cutanés peuvent aussi être utilisés. Il faut enfin veiller à protéger son logement ou son hébergement en détruisant les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs) et  en prévoyant d’emporter dans sa valise des moustiquaires, diffuseurs électriques et autres serpentins anti-moustiques.

Le site IAMAT conseille également d’appliquer sa crème solaire avant les produits répulsifs cutanés, en attendant une vingtaine de minutes les deux applications, afin de conserver l’efficacité du produit.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique