Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La techno porte la croissance d’Exotismes

Le tour-opérateur marseillais poursuit sur sa lancée, et enregistre une troisième année consécutive de croissance.

"Je signe tout de suite pour connaître une année comme celle de 2016 !", sourit Gilbert Cisneros, cofondateur d'Exotismes, qui s’apprête à fêter ses 30 ans. L'an passé, le voyagiste marseillais a enregistré des ventes 115,76 millions d’euros (+2%). "Et sur les 8 premiers mois de l’exercice, qui se tient du 31 janvier au 31 décembre, le chiffre d'affaires est en hausse de 7%", précise Didier Sylvestre, le directeur général adjoint du TO. "Mais il nous reste à performer pendant la saison hivernale, qui représente 30% à 40% de notre volume d’affaires", ajoute-t-il, prudent.

Exotismes explique ces résultats notamment grâce aux performances des destinations de l’Océan Indien. Compensant l’inquiétude des voyageurs autour du virus Zika dans les Caraïbes, l’île Maurice et les Seychelles (+20%) sont ses grands succès de l’année 2016. "Mais, en 2017, les Antilles (+30%) et la Réunion (+30%), moins touchée par l’effet "requin", reprennent leurs places dans le classement de nos destinations", analyse Gilbert Cisneros.

Un investissement payant sur la technologie

Pour le cofondateur du tour-opérateur, le succès d’Exotismes vient notamment de ses investissements dans les outils technologiques. "On s’est lancé dans la techno depuis 2007-2008, et même si la concurrence a refait son retard, on continue d’investir sur ce poste", précise Gilbert Cisneros.

Après avoir lancé la personnalisation automatique de la page d’accueil en fonction de l’agence cliente, ou encore mis en place l’envoi de newsletters quasiment quotidiennes pour les conseillers, Exotismes travaille actuellement sur un programme d’intelligence artificielle qui permettrait aux agents de faire du sur-mesure en quelques clics sur son portail. "On espère que cette fonctionnalité sera prête dans deux ans au plus tard", concède Didier Sylvestre.

Le Mexique en nouveauté et le pari du Sri Lanka

Tout en continuant de porter ses destinations historiques (Maurice, les Antilles françaises…), Exotismes ajoute dans sa nouvelle brochure, forte de 380 pages, Cancun et la Riviera Maya. "On répond avant tout à une demande des agences, qui nous appelaient spontanément pour monter des dossiers Mexique", indique Didier Sylvestre.

Autre destination en vogue sur le marché : le Sri Lanka. Si le nombre de clients envoyés sur l’île de Ceylan en 2016 reste anecdotique (223), Exotismes renforce son offre sur la destination, avec cinq circuits avec chauffeur et une offre balnéaire étoffée. "On a longtemps proposé le Sri Lanka avec extension balnéaire aux Maldives, mais depuis, c’est devenu une destination à part entière avec un fort potentiel", pense Didier Sylvestre. "Le Sri Lanka, c’est l’île Maurice il y a 20 ans", complète Gilbert Cisneros.

A l’aube de fêter son trentième anniversaire la semaine prochaine à Marseille, Exotismes envisage donc 2017 avec sérénité. En 2016, le voyagiste a fait partir 86 759 clients, pour un panier moyen de 1337 euros. 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique