Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ryanair porte plainte contre les contrôleurs aériens londoniens

A Londres, l’aéroport de Stansted subit plus de la moitié des retards causés par les aiguilleurs du ciel. Or, c’est la principale base de la compagnie irlandaise Ryanair.

La compagnie aérienne à bas coûts Ryanair a annoncé lundi le dépôt d’une plainte auprès de l’UE et au Royaume-Uni à l’encontre du Nats, l’organisme britannique chargé du contrôle aérien. Ce n’est pas une grande nouveauté puisqu’elle l’avait déjà fait en France il y a quelques semaines.

La low cost irlandaise estime être défavorisée à l’aéroport londonien de Stansted. Pour cela, elle s’appuie sur des données publiées par l’autorité britannique de l’aviation civile (CAA) pour le premier trimestre pour montrer que Stansted subit plus de la moitié (52%) des retards causés par les aiguilleurs du ciel, loin devant Luton (30%), Gatwick (10%), London City (8%) et Heathrow (0%).

Pas assez de personnel

Or Stansted, troisième aéroport de Londres, constitue la principale base pour la compagnie à bas coût. S’estimant particulièrement lésée, Ryanair dépose donc « des plaintes formelles auprès de la Commission européenne et de la CAA concernant cette discrimination flagrante contre l’aéroport de Stansted et Ryanair », explique dans un communiqué Peter Bellew, son directeur opérationnel.

Selon la compagnie, Nats ne mobilise pas assez de personnels à l’aéroport de Stansted, contraignant la compagnie à annuler des centaines de vols, comme les autres transporteurs européens opérant dans cet aéroport. Elle regrette de n’avoir pas obtenu d’explications sur ces retards auprès du Nats.