Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Révolution de châteaux

La municipalité de Fontainebleau parie sur les nouvelles technologies pour augmenter sa fréquentation touristique en offrant un système d'audioguidage sur MP3. L'appareil aux oreilles, les touristes peuvent ainsi parcourir la ville et ses environs, selon différentes thématiques. Une autre solution pour générer davantage de visites consiste à organiser une exposition d'art contemporain dans un patrimoine [...]

La municipalité de Fontainebleau parie sur les nouvelles technologies pour augmenter sa fréquentation touristique en offrant un système d’audioguidage sur MP3. L’appareil aux oreilles, les touristes peuvent ainsi parcourir la ville et ses environs, selon différentes thématiques.

Une autre solution pour générer davantage de visites consiste à organiser une exposition d’art contemporain dans un patrimoine historique célèbre.AprèsVersailles, qui défraie la chronique depuis le 10 septembre en consacrant une exposition au kitschissime américain Jeff Koons, c’est en effet le château Fontainebleau qui est sous les feux de la rampe.

L’objet du délit : une exposition organisée en partenariat avec le Palais de Tokyo, qui fait cohabiter éléphant en équilibre, escarpolette à ventilateurs et galerie Renaissance. ÀVersailles comme à Fontainebleau, on peut entendre les ronchonnements des tenants des Monuments historiques et les rires de jeunes visiteurs qui ne se seraient peut-être pas déplacés uniquement pour les ors de nos palais.

Sur le même sujet

La polémique n’est pas prête de s’éteindre cependant. Si Jeff Koons dit avoir voulu faire un aimable clin d’oeil au Roi-Soleil, certaines oeuvres exposées à Fontainebleau ne font pas dans la légèreté même lorsqu’il s’agit de bulles de savon! Amateurs comme détracteurs ne pourront que contribuer cependant à faire parler de la destination, de patrimoine et d’art. Et ce n’est déjà pas si mal…

Très bonne lecture.

Laurence ROUSSEAU
Directrice de la rédaction

Réagir à cet article

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire