Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Report sine die

À seulement trois mois de la tenue de sa première édition, le Grand Salon des Voyageurs jette l’éponge. Organisé à l’initiative de Philippe Gloaguen, fondateur du Guide du Routard, ce nouveau rendez-vous grand public, prévu fin janvier 2009 à la Porte de Versailles, se voulait rassembleur des acteurs du tourisme dit ?responsable?.

Selon les précisions de son initiateur, la manifestation est reportée en raison notamment de la désaffection de certains tour-opérateurs et de la récente annulation de quelque 400 mètres carrés de surface d’exposition. Pas de nouvelles dates communiquées à ce jour par les organisateurs, ni de commentaires du côté du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, qui parrainait la manifestation.

Une mauvaise nouvelle pour le bouillonnant patron du Routard qui annonçait, il y a peu, vouloir renforcer son approche communautaire du marché, via son site Internet en premier lieu, mais également ce salon. La faute au contexte de risque ?

Sur le même sujet

Certainement, mais l’on sait les tour-opérateurs de plus en plus attentifs au développement d’une offre durable et responsable pour qu’ils ne se détournent pas inconsidérément de ce genre de rendez-vous. Alors, le Grand Salon des Voyageurs n’était-il pas simplement le salon touristique français de trop ?

La virevolte du MAP et son repositionnement sur la cible grand public en mars prochain n’ont sans doute pas fait les affaires de Philippe Gloaguen et de ses équipes. Mais l’on connaît également les arbitrages que les prestataires dans leur ensemble doivent désormais concéder en matière de communication hors-média pour imaginer que la guerre des salons aura bien lieu. L’issue se fera-t-elle au bénéfice d’organisateurs plus puissants?

À suivre l’année prochaine.

Laurence ROUSSEAU
Directrice de la rédaction

Réagir à cet article