Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Redécollage imminent pour les Boeing 787

Les compagnies aériennes peuvent maintenant effectuer les modifications sur chaque appareil. Les premiers vols sont prévus fin mai.

L’administration américaine en charge de l’aviation, la FAA, a validé vendredi 19 avril les modifications proposées par Boeing sur les batteries lithium-ion de son 787. "L'approbation de la FAA nous permet, ainsi qu'aux compagnies aériennes, d'entamer le processus pour refaire voler le 787 en toute confiance", s'est félicité le PDG de Boeing, Jim McNerney.

Boeing doit soumettre un "bulletin de service"

Prochaine étape, Boeing doit soumettre un "bulletin de service" détaillant les changements à apporter aux 787 qui sera validé par une directive de la FAA. Les compagnies aériennes devront ensuite effectuer les modifications avec les équipes de Boeing. Enfin, chaque 787 pourra reprendre du service après l'accord des différentes autorités locales.

Le ministère japonais des Transports doit étudier, à partir du 25 avril, s’il convient d’autoriser à nouveau le vol des 787 Dreamliner. Si celui-ci "ne voit pas de problème particulier" dans les modifications proposées de la batterie, le quotidien économique Nikkei pense qu’il pourrait exiger des mesures d'entretien et de contrôle plus contraignantes que la normale pour les compagnies japonaises.

Les Boeing 787 cloués au sol depuis le 17 janvier

Les cinquante exemplaires déjà livrés du Boeing 787 sont cloués au sol depuis le 17 janvier après deux graves problèmes de batterie, dont un incendie le 7 janvier à Boston et une surchauffe incontrôlable ayant entraîné un atterrissage d'urgence au Japon le 16 janvier.

Les compagnies ont déjà prévu, dans leurs programmes de vols, le retour des 787 à partir de fin mai. Boeing, de son coté, devrait annoncer la reprise des livraisons de ses appareils, suspendues depuis les incidents.

Le constructeur n'a pas chiffré les conséquences financières liées à "l’affaire Dreamliner", mais il affirme qu'elles ne seront pas significatives. Il devrait toutefois donner des détails lors de la publication de ses résultats ce mercredi 24 avril.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique