Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les problèmes de bagages stressent les voyageurs d’affaires

 » Ne pas perdre de temps à cause d'aléas dans le déroulement de leurs déplacements, telle est l'obsession d’un voyageur d’affaires. C’est ce que révèle une étude menée par Carlson Wagonlit Travel (CWT) auprès 6 000 voyageurs d’affaires, issus de 9 entreprises mondiales. »

La perte de bagages, mais aussi l'absence de connexion Internet, et le fait de voyager en classe économique sur un vol moyen ou long courrier, tels sont les trois premiers motifs de stress pour un voyageur d’affaires, à 79%, 77% et 73% respectivement. C'est ce qui ressort d'une étude CWT publiée hier, qui recense les 33 plus importantes causes d'anxiété des voyageurs professionnels. Plus généralement, les personnes interrogées craignent surtout de perdre du temps à cause de petits incidents de parcours, incluant bien sûr un retard de vol.

"Une entreprise peut adopter une politique de voyages qui économise un million de dollars sur une année, en recourant davantage à la classe économique, mais ce qu'elle ne réalise pas, c'est que l'impact de cette décision lui coûte 3 millions de dollars par an en productivité perdue", assure Vincent Lebunetel, directeur de CWT Solutions Group pour l'Europe, le Moyen Orient et l'Afrique. CWT rappelle que 30% des salariés dans le monde souffrent de stress lié à leur travail et que le Bureau international du travail (BIT) parle d'"épidémie du XXIe siècle".

En avion, même pas peur !

La catégorie de l'hôtel, le fait de ne pas pouvoir manger sainement ou celui de voyager le week-end figurent aussi parmi les raisons majeures de stress. Le décalage horaire, le fait de porter sur soi de l'argent liquide ou encore de louer une voiture sont également mentionnés. Le facteur qui arrive en dernier est la peur de l’avion.

L’étude note des différences selon les groupes démographiques : les femmes qui voyagent pour leur travail sont plus stressées que les hommes; le stress augmente avec la fréquence des voyages et avec l'âge; confrontés à des langues qu'ils ne parlent pas, les voyageurs américains sont plus anxieux que ceux des autres pays; lorsqu'on a un conjoint, et a fortiori des enfants, voyager le week-end génère une dose de contrariété supplémentaire non négligeable.

Pour lire l'intégralité de l'étude (en anglais), cliquez ici.

 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique