Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

50% des pilotes suédois se sont déjà endormis aux commandes

D'après une enquête menée par un syndicat suédois, 70% des pilotes ont reconnu avoir fait des erreurs à cause de la fatigue.

Une nouvelle enquête menée par un syndicat estime que la moitié des pilotes de ligne suédois se sont déjà endormis involontairement aux commandes de leur appareil, et que 70% d'entre eux ont déjà fait des erreurs à cause de la fatigue. Un argument de plus pour les syndicats de pilotes de ligne européens qui s'opposent à une nouvelle norme sur les Flight Time Limitations (FTL) proposée par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) le 1er octobre.

Dans un contexte d'harmonisation des règles européennes, l'agence souhaite étendre les heures de travail autorisées en contrepartie d'une augmentation des temps de repos obligatoires. Elle s'appuie notamment sur un rapport de 47 pages "Scientific and Medical Evaluation of Flight Time Limitations" présenté comme une évaluation médicale et sicientifique impartiale.

Temps cumulés d’éveil extrêmement longs

"En se focalisant sur quelques améliorations -marginales- du texte par rapport à la réglementation européenne actuelle, l’AESA élude en fait l’essentiel : avec des horaires de travail largement étendus, les pilotes seront amenés à voler dans des états de fatigue dangereux", avait réagi Yves Deshayes, le président du SNPL France ALPA, la semaine dernière. Le syndicat avait dénoncé "les temps cumulés d’éveil extrêmement longs (plus de 22 heures !) au moment de l’atterrissage, à l’issue de longues périodes d’astreinte et de longs temps de vol" et "des vols de nuit à la durée portée à 12 heures, alors que les études scientifiques ont fixé la limite à 10 heures".

Des syndicats allemands et anglais avaient auparavant évalué la proportion de pilotes qui se sont assoupis au moins une fois à 43%. "En 1999, une enquête de la Nasa avait toutefois révélé que 80% des pilotes de compagnies aériennes régionales aux Etats-Unis avaient reconnu s'être déjà endormis aux commandes", rapporte également l'AFP. 20% des accidents en aviation auraient pour origine la fatigue du pilote selon une autre étude de la Nasa.

Une vidéo du SNPL contre les règles de l'AESA :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique