Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le voyage dans le top 3 des achats sur Internet

Aujourd’hui, nous donnons un coup de projecteur sur les nouveaux usages des internautes français, graphiques à l’appui. Des commandes globales de voyages à l’achat sur Airbnb, en passant par la commande vocale.

 

Qu’achètent les cyberacheteurs français ? En 2018, l’habillement demeure le principal poste de dépenses envisagé (60%, +3 points), devant les produits culturels (52%, +4 pts). Le voyage/tourisme (47%), qui monte en puissance (+ 11 points), se hisse en troisième position. C’est l’une des conclusions de l’étude sur les intentions d’achat, réalisée en ligne par le CSA, auprès d’environ 1002 e-acheteurs français, du 26 décembre 2017 au 2 janvier 2018, présentée lors de la conférence de presse de la Fevad.

Autre donnée importante pour les acteurs du tourisme : la réservation d’hébergements auprès de particuliers via Airbnb et ses concurrents s’envole en 2017 (40%, +9 points) en 2017, une tendance qui devrait se confirmer en 2018 (47%, +7 pts). En revanche, la réservation de trajets en covoiturage via un site internet recule légèrement (21%, -3 pts).

32% d’achats sur le mobile

Le m-commerce poursuit sur sa lancée, alors que l’ordinateur recule depuis 2014. « 32% des cyber-acheteurs ont acheté via leur smartphone en 2017, ce qui représente une progression de 8 points » versus 2016, a souligné Julie Gaillot, directrice adjointe du Pôle Society du CSA. Ainsi, le mobile est réellement en train de devenir le véritable « driver » online des achats, estime l’étude, même si un atterrissage en douceur est prévu en 2018. Le smartphone sert aussi à préparer ses achats et à localiser un magasin.

 

La commande vocale attire

47% des e-acheteurs français ont déjà utilisé la commande vocale de leur smartphone, pour des usages très variés : 29% afin de rechercher des produits ou services sur Internet, et 15% pour directement valider des commandes online. Cette fonctionnalité séduit particulièrement les plus jeunes (18-24 ans: 57%).

Une part non négligeable des e-acheteurs semble séduite par les systèmes d’assistants personnels virtuels de type Google Home et Amazon Echo, a commenté Julie Gaillot. « 27% nous disent être intéressés par des systèmes d’assistant virtuel pour acheter sur Internet », à commencer par les 18-24 ans (35%) et les franciliens (31%).

 

Acheter à l’étranger ? Même pas peur !

C’est une autre tendance à ne pas négliger, qui gagne les jeunes générations : 59% des e-acheteurs interrogés ont acheté en 2017 des produits sur Internet à l’étranger, notamment du prêt-à-porter et des produits électroménagers. La Chine représente à elle seule 75% des achats online hors UE. Qu’ils commandent sur une plate-forme française ou pas, les Français positionnent la sécurité des paiements en tête de leurs attentes, devant la clarté des prix affichés.