Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme rural au Costa Rica pour allier voyage et apprentissage

Le Costa Rica est un pays riche de par la diversité des paysages qui le composent, offrant aux voyageurs des expériences uniques entre ses 30 parcs nationaux, 71 refuges fauniques, 8 réserves biologiques et ses aires protégées.

Le tourisme rural et communautaire au Costa Rica s’inscrit dans les projets de développement durable du pays. Les expériences authentiques, au cœur de la nature préservée et des communautés locales permettent aux voyageurs de s’enrichir d’histoire, de culture, d’aller au-delà des paysages luxuriants et des plages paradisiaques, et de participer à préserver l’identité, les traditions et le patrimoine costaricien.

Les bienfaits du tourisme rural au Costa Rica

Le Costa Rica a su développer un réseau important et diversifié d’acteurs et d’activités dans le domaine du tourisme durable, afin de favoriser la croissance économique du pays, de faire profiter les communautés locales des revenus du tourisme, de préserver l’environnement et le patrimoine culturel costaricien. 

Dans de nombreux cas, le tourisme est apparu comme une réponse à la nécessité de diversifier les activités productives.

©Institut Costaricien du Tourisme

Le tourisme rural consiste à s’adresser aux acteurs locaux afin de vivre un séjour authentique et éthique.

Les activités thématiques sur l’ensemble du territoire, dans les exploitations agricoles ou les zones rurales (tours de café et fermes organiques éducatives, à la découverte de la production de la canne à sucre, du café, du cacao) permettent de découvrir des processus productifs artisanaux, l’origine de produits locaux, l’histoire des communautés.

Pour compléter l’offre de tourisme rural, les visiteurs ont la possibilité de se restaurer dans les sodas (restaurants ruraux) dont la carte est basée sur la gastronomie traditionnelle de la zone visitée et offre une immersion dans la vie familiale paysanne.

Au Costa Rica, les Organisations environnementales et de conservation offrent l’opportunité de générer un revenu basé sur la ressource naturelle qu’elles protègent, favorisant l’indépendance économique des communautés locales.

Ainsi, la pratique du tourisme rural est bien plus qu’un simple voyage, elle représente un engagement et instaure un échange constructif, équitable, durable entre le visiteur et le pays d’accueil.

Activités rurales et insolites !

Une visite guidée pas comme les autres dans la région d’Alajuela

©Institut Costaricien du Tourisme

À Poasito de Alajuela, on cultive la fraise de Poasito, l’une des plus savoureuses du pays et le Tour de Fresas permet de découvrir tout le processus de production et les bienfaits du fruit pour la santé.

C’est aussi une occasion de soutenir les producteurs et de partager un délicieux moment en famille. La visite guidée se termine dans une charrette à bœufs typique, permettant de faire un voyage dans le temps à travers les traditions costariciennes.

Pour compléter cette excursion de tourisme rural, en plus de profiter des connaissances approfondies d’un guide local certifié, la dégustation de l’un des fruits les plus emblématiques de la région ravira petits et grands.

Plus d’informations sur le Tour de Fresas : https://www.facebook.com/tourdefresacr

Découvrir les territoires indigènes et l’artisanat local

©Institut Costaricien du Tourisme

Le Costa Rica dénombre actuellement 8 groupes indigènes (Maleku, Bribri, Cabécar, Brunca ou Boruca, Térraba ou Teribe, Chorotega, Huetar et Ngöbe), répartis dans 24 territoires.

Les territoires autochtones sont parfois marqués par un manque d’alternatives économiques et des taux de pauvreté élevés qui coexistent avec une richesse naturelle abondante. Ainsi, l’incursion dans l’industrie du tourisme est une option qui génère un développement de manière durable, dans le respect de l’identité et l’autogestion des communautés.

Selon les sensibilités, les centres d’intérêts, les visiteurs peuvent opter pour une rencontre avec la communauté indigène des Bribris à la découverte de la fabrication du cacao, au sud de la Côte Caraïbe. Les voyageurs peuvent aussi partager un moment authentique avec les Borucas, spécialisés dans la conception de masques ancestraux.

A Sarchi, au cœur de la vallée centrale, les visiteurs auront l’occasion de découvrir l’artisanat des traditionnelles charrettes colorées, qui servaient à transporter le café du centre du pays jusqu’à la côte Pacifique.

Parcourir les plantations de café

©Institut Costaricien du Tourisme

La seule variété cultivée au Costa Rica est le café arabica des montagnes provenant des variétés Caturra et Catuai, qui produisent une graine de meilleure qualité.

Le café du Costa Rica se cultive dans 8 zones productrices privilégiées par l’altitude, le sol, la température et le climat : la zone sud, Turrialba, Tres Ríos, Orosi, Tarrazu, Vallée Centrale et Occidentale et Guanacaste.

Le tourisme rural sur la thématique du café, permet de réaliser un parcours à travers les plantations, d’observer le processus d’extraction de la graine du fruit, le séchage et la torréfaction.

Des routes du café (Coffee Tours) sont proposées dans différentes provinces du pays : à Heredia, à Alajuela, à Turrialba, à La Fortuna et dans la Zona de los Santos où l’on produit l’un des cafés les plus fins du monde.

Pour plus d’informations, visitez le site web officiel du tourisme au Costa Rica Visit Costa Rica

 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique