Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Sud du Costa Rica : un diamant brut pour les voyageurs en quête d’aventure

La région du Sud abrite divers sites naturels d’exception, depuis la côte Pacifique jusqu’à l’intérieur des terres. Parmi eux, le Parc National de Corcovado est, selon National Geographic, «l’endroit biologique le plus intense du monde ».

Au plus près des plages, les parcs nationaux de la région

Sur la côte Pacifique Sud, il est possible d’associer des activités de randonnée dans les parcs et réserves naturelles avec des activités nautiques (plongée, snorkelling, baignade, surf) en raison de la proximité des parcs nationaux avec le littoral.

Le Parc National de Corcovado et Bahía Drake

Situé sur la péninsule d’Osa, le Parc National de Corcovado est l’un des endroits les plus riches de la planète en termes de biodiversité. A travers son vaste territoire de 42 000 hectares de lagunes, de mangroves, de forêts de nuages et ses 46 kilomètres de plage de sable fin, les visiteurs peuvent observer des centaines d’espèces d’oiseaux, de mammifères (certaines en voie de disparition comme le jaguar !), d’amphibiens et de reptiles. Bahía Drake, plage sauvage rocailleuse, d’une grande beauté, près du village Agujitas, peut être le point de départ d’une excursion dans le parc, et l’occasion de se rafraichir et de se détendre au retour d’une randonnée.

Le Parc National Marino Ballena et la playa Uvita

Le Parc National Marino Ballena offre des paysages spectaculaires, notamment la pointe rocheuse et sableuse du parc, en forme de queue de baleine aussi appelée tombolo, à l’extrémité de la magnifique playa Uvita. Comme son nom l’indique, le parc est le refuge de baleines et dauphins (observation de juillet à octobre). Le Parc Marino Ballena est idéal pour des promenades à pied, des randonnées à cheval, l’observation de la vie marine autour du tombolo d’Uvita.

Activités aventure et découverte !

  • Expédition sportive sur le Cerro Chirripó le sommet le plus haut (3819m) au Costa Rica, dont l’ascension est accessible à tous mais demande d’une bonne condition physique.

Depuis San Gerardo de Dota, l’ascension peut être effectuée avec ou sans guide, le chemin est très bien balisé. Il faut prévoir 3 jours de randonnée : 1 jour pour accéder au refuge (14,5 km, soit 6 à 8 heures de marche), 1 jour pour atteindre le sommet (puis revenir au refuge, soit 10km aller-retour), et un jour pour la descente.

  • Jouer les explorateurs sur la Reserve Biologique « Isla del Caño »

La réserve biologique « Isla del Caño » est l’une des plus belles îles du Costa Rica. Elle se trouve à 20 kilomètres environ à l’ouest de la péninsule d’Osa, au nord-est du parc national de Corcovado. La réserve biologique « Isla del Caño » abrite l’un des plus importants sites archéologiques précolombiens du pays.

A la rencontre des communautés indigènes

Dans les terres, juste au-dessus de la péninsule d’Osa, les localités de Valle del General, Boruca, (communauté connue pour ses masques peints de couleurs vives et sculptés avec plusieurs détails), Terraba, Curre sont des sites d’exceptions pour aller à la rencontre de communautés indigènes qui partagent avec fierté leurs coutumes ancestrales, leur vision du monde et l’évolution de leurs traditions. Une occasion supplémentaire pour perdre la notion du temps et se laisser porter par l’intensité et l’authenticité du Pacifique Sud.

Pour plus d’informations, visitez le site web officiel du tourisme au Costa Rica.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique