Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le processus de vente de XL Airways s’accélère (Publié le 04 mai 2012)

La banque d'investissement islandaise Straumur Burdaras réactive son projet de cession de la compagnie aérienne XL Airways France, selon le quotidien Le Figaro.

La banque d'investissement islandaise Straumur Burdaras a cédé, fin 2011, XL Germany, à une société d'investissement privée. Aujourd'hui, c'est son ancienne société-soeur XL Airways France, qui aurait trouvé un nouveau parti, d'après Le Figaro. « D'ici à cet automne, le processus de vente devrait être bouclé », assure le quotidien, dans un article publié le 26 avril. Et ce, après la clarification d'une créance de 27 ME datant de 2008, que la compagnie détient sur sa maison-mère. Selon une source proche du dossier, la vente pourrait toutefois prendre quelques semaines de plus.

Contactée, la direction de la compagnie se refuse à tout commentaire. Un silence logique, puisqu'elle doit en tout premier lieu informer et consulter le Comité d'entreprise d'un éventuel changement d'actionnaires.

 

UNE SITUATION FINANCIÈRE ENVIABLE

Au siège social de Roissy, c'est un non-événement, ou presque : « L'actionnaire a vocation à vendre depuis septembre 2008, et il ne s'en est jamais caché ». La banque islandaise avait renoncé à la cession de XL France en 2009, après l'avoir envisagée dans un premier temps. Au total, depuis quatre ans, une demi-douzaine d'investisseurs potentiels auraient regardé le dossier. Les bons résultats de l'exercice 2010-2011, qui valorisent la compagnie, incitent sans doute l'actionnaire à accélérer le processus, après un bilan 2009-2010 dans le rouge. Luc Bereni, directeur commercial, ajoute que l'exercice actuel, démarré en novembre 2011, est bien engagé : « Nous sommes sur une croissance modérée, mais surtout rentable. Le modèle XL a prouvé sa viabilité ».

XL Airways France, qui emploie 800 salariés, exploite des vols vers des destinations touristiques. La compagnie est née Star Airlines en 1995, a déposé le bilan en 2006, puis a été redressée, sur fond de changements capitalistiques successifs. Son bilan 2010-2011 fait apparaître un bénéfice net de 1,1 ME, pour un chiffre d'affaires de 304 ME, avec une trésorerie de 34 ME. Une situation financière enviable dans un secteur aérien plombé par la facture pétrolière. Avec ses filiales, les voyagistes Crystal, Vacances Héliades et Italowcost, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 400ME.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique