';
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le procès d’Air Lib en cours

Air Lib a été mis en liquidation judiciaire le 17 février 2003 par le tribunal de commerce de Créteil, ce qui a entraîné le licenciement collectif de 3.200 salariés. Par le biais de sa holding Holco, Jean-Charles Corbet, ancien pilote et dirigeant du syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) d’Air France, avait pris le 27 juillet 2001 les rênes d’AOM-Air Liberté rebaptisé Air Lib quelques mois plus tard. La justice lui reproche notamment de n’avoir consacré qu’une partie des fonds versés (un total d’environ 150 millions d’euros) par l’ancienne maison-mère d’AOM-Air Liberté, Swissair, au redressement de la compagnie alors que d’importants virements, dont le montant global avoisine les 14 millions d’euros, étaient effectués vers diverses sociétés de la holding Holco. Il est également poursuivi pour s’être servi, à des fins personnelles, de fonds prélevés dans la trésorerie d’Holco, notamment pour s’attribuer une généreuse prime d’arrivée – golden hello – d’environ 8 millions d’euros ou pour acheter un bijou à sa femme d’une valeur de 153.470 euros. Au cours de l’instruction, l’ex-PDG a toujours nié les faits qui lui étaient reprochés. Verdict le 20 juin.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire