Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le Jour le plus long de la croisière divise

Cette année, l’AFCC refuse l’inscription des agences en ligne au Jour le plus long de la croisière arguant qu’il s’agit d’une opération terrain. En parallèle, elle réfléchit à une nouvelle action de masse globale.

Le nouveau contrat de partenariat établi par l’Association française des compagnies de croisières (AFCC) à l’attention des agences qui souhaitent participer à la troisième édition du Jour le plus long de la croisière (le 15 octobre 2009) exclut les pure players. Il y est en effet indiqué que désormais « cette opération s’adresse aux agences de voyages physiques et ouvertes au public qui détiennent un numéro de licence en France ».

UNE OPÉRATION « UN PEU BANCALE »

Une décision que ne comprend pas Patrick Gaudfrin, le fondateur d’ABCroisiere.com. « L’AFCC proclame haut et fort vouloir fédérer autour de la croisière, et elle exclut sans prévenir les agences en ligne de son opération. » Cette initiative est le résultat d’un débat et d’un vote en interne qui avait eu lieu en mars lors de la préparation de l’édition 2009. Une nouvelle charte, qu’il est nécessaire d’avoir lue pour pouvoir s’inscrire, avait ensuite été établie et mise en ligne le mois suivant, mentionnant cette nouveauté. « Le Jour le plus long de la croisière est une opération terrain qui n’a rien à voir avec des actions commerciales sur le Web », explique François Weill, président de l’AFCC. Il reconnaît cependant que l’opération est « un peu bancale », car inspirée des États-Unis, où elle a été lancée il y a déjà quinze années, et qu’elle n’est donc plus adaptée aux nouveaux modes de distribution. « Les partenaires Web sont aujourd’hui incontournables », poursuit-il. « C’est pourquoi nous avons mis en place au sein de l’AFCC plusieurs comités de travail pour plancher sur la création d’une action de masse globale qui s’apparenterait à une grande fête de la croisière ouverte à l’ensemble des canaux de distribution », ajoute-t-il. Une opération moins réglementée et plus dynamique.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique