Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Réunion, l’île à grand spectacle

Virginie Tourel est conseillère voyage chez Turquoise Voyages, à Marseille (13). Elle découvrait l’île de la Réunion lors d’un éductour organisé par Turquoise TO.

Notre agence est généraliste, mais elle appartient à Turquoise TO, alors j’étais particulièrement intéressée par cette découverte de la Réunion, où nous développons une production axée sur les hôtels de charme. Le vol de nuit d’Air Austral s’est déroulé sans soucis, et j’ai apprécié la gentillesse du personnel de bord. Dès l’arrivée, nous sommes partis sans tarder pour Salazie. C’est le plus humide des trois cirques, ce qui se devine rapidement quand on voit la végétation luxuriante et les impressionnantes chutes d’eau qui cascadent le long des parois rocheuses. Dans le village créole d’Hell-Bourg, nous avons visité la Maison Folio, perdue dans l’abondante végétation tropicale cultivée avec passion par la propriétaire. Le déjeuner au Relais des cimes nous a permis de goûter au fameux gratin de chouchou, puis nous avons visité le Juliette Dodu, bien situé dans les rues de Saint-Denis. En fin de journée, nous nous sommes installés au Blue Margouillat, qui mêle subtilement art contemporain et charme créole. Tôt le lendemain (comme toujours à la Réunion), nous sommes partis en direction du volcan du piton de la Fournaise. Arrivé près du Pas de Bellecombe, notre chauffeur nous a demandé de fermer les yeux quelques secondes, le temps de faire sa manoeuvre. En les rouvrant, nous nous sommes retrouvés… sur la Lune ! Le retour nous a permis de découvrir le Domaine des Pierres, niché dans un superbe environnement végétal. La nuit était prévue au Palm Hôtel, qui possède un joli Spa et une belle plage sauvage en contrebas de la falaise. Nouveau cirque le lendemain : celui de Cilaos, mon préféré, à cause des époustouflants remparts rocheux qui l’entourent. Nous avons participé au rallye organisé par la Maison du tourisme, moyen ludique pour découvrir les spécialités locales : la dentelle, les lentilles et le vin. Au Vieux Cep, nous avons pu apprécier la cuisine locale, et j’ai eu un coup de coeur pour cet hôtel, montagnard et créole à la fois. Nous avons enchaîné avec d’autres établissements, le Tsilaosa et l’Iloha, avant de rejoindre les Villas du Lagon en fin de journée, afin de profiter du nouveau restaurant gastronomique. L’hôtel est en cours de rénovation, et le plus gros des travaux devrait être achevé en décembre.

« un littoral superbe et sauvage »

Le lendemain fut consacré à la découverte d’autres hôtels situés en bord de mer. J’ai d’ailleurs révisé mon jugement sur le littoral de l’île : je savais qu’il était peu adapté à la baignade, mais j’ai découvert qu’il était souvent superbe et sauvage. Le matin suivant, nous sommes arrivés au sommet du piton Maïdo avant les nuages. De là, on domine le cirque de Mafate, le plus sauvage de tous, puisque aucune route n’y accède. Nous avons dû écourter la visite pour rejoindre la base d’Helilagon. Notre groupe s’est engouffré à bord de deux hélicoptères pour 25 minutes d’un grand spectacle dont on revient forcément ébloui. De retour sur la terre ferme, nous avons repris nos visites d’hôtels, au Lodge Roche Tamarin, à l’étonnante déco africaine, puis au Saint-Alexis, d’un style totalement différent, avec sa piscine qui serpente autour des bâtiments. La dernière journée était libre, et nous en avons profité pour nous rendre au marché de Saint-Paul, où l’on trouve l’artisanat et les spécialités locales. Nous avons pris notre dernier déjeuner sur la plage, et ce fut une bonne idée : les baleines, déjà aperçues les jours précédents, nous ont fait un véritable show. Que pouvions-nous espérer de mieux avant de quitter l’île ?

« J’ai aimé beaucoup de choses lors de ce voyage à la Réunion, mais mon coup de coeur va à Cilaos. Je me suis sentie particulièrement à mon aise dans ce village entouré d’impressionnantes parois rocheuses. J’ai envie d’y revenir pour le découvrir en randonnée. »

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique