Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La croisière fait son show à Bruxelles

Les professionnels du maritime se sont réunis mardi au siège de l’Union européenne pour la présentation d’un rapport sur l’impact de la croisière en Europe. Quelque 3,3 millions d’Européens ont passé leurs vacances sur un paquebot en 2005.

 

Les professionnels de la croisière et du maritime (compagnies, voyagistes, chantiers navals, autorités portuaires…) se sont réunis mardi au parlement européen, à Bruxelles, pour la présentation d’un rapport sur les retombées économiques de la croisière dans l’Union européenne. Celui-ci estime ainsi que près de 3,3 millions d’Européens sont partis en croisière en 2005, soit 23% du marché mondial. Les dépenses directes émanant des opérateurs et de leurs passagers sont estimées à 8,3 milliards d’euros pour cette même année. Elles s’élèveraient même au global à 19,1 milliards d’euros si l’on tient compte de l’impact indirect de cette activité. Ce chiffre intègre notamment les 1,6 milliard d’euros dépensés par les clients pour leurs excursions, les séjours en pré ou post-croisières, et forfaits aériens pour les acheminements jusqu’au port de départ. Si aucune ville française ne figure dans les ports d’embarquement, Nice/Villefranche et Marseille occupent respectivement la troisième et quatrième place des ports en nombre d’escales, après Naples et Livourne.

Selon l’étude, l’Europe compte 36 croisiéristes opérant une flotte totale de 100 navires, soit une capacité de 86 000 lits. Des opérateurs étrangers, américains notamment, sont également présents sur cette zone de navigation avec 40 paquebots représentant 44 100 lits supplémentaires.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire