Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’HÔTELLERIE DANS LE ROUGE EN 2009

Sous l’effet de la crise, ce sont quelque 9 millions de nuitées et près de 1,5 MdE de chiffre d’affaires qui auront fait défaut, en 2009, à l’hôtellerie française, d’après une étude Protourisme. Les hôtels 4* représentent à eux seuls la moitié du chiffre d’affaires perdu, les 3 enregistrant un manque à gagner de 500 ME. L’hôtellerie 2* et « super économique » s’en sortent un peu mieux, le chiffre d’affaires restant néanmoins en recul

Sous l’effet de la crise, ce sont quelque 9 millions de nuitées et près de 1,5 MdE de chiffre d’affaires qui auront fait défaut, en 2009, à l’hôtellerie française, d’après une étude Protourisme. Les hôtels 4* représentent à eux seuls la moitié du chiffre d’affaires perdu, les 3 enregistrant un manque à gagner de 500 ME. L’hôtellerie 2* et « super économique » s’en sortent un peu mieux, le chiffre d’affaires restant néanmoins en recul de 300 ME. Les régions Paca (- 6,5 %), Midi-Pyrénées (- 14 %) et Île-de-France (- 6 %) ont été les plus touchées. Paris résiste, en recul de 4 % seulement, meilleure performance parmi les capitales européennes. « Plus une destination est dépendante de la clientèle haut de gamme, de la clientèle congrès et de la clientèle étrangère, plus son hôtellerie a souffert en 2009, explique Didier Arino, directeur de Protourisme. (…) A contrario, les destinations marquées par un tourisme d’agrément et dépendantes d’une clientèle française surperforment la moyenne du marché. »

Le chiffre d’affaires de hôtellerie a baissé de 1,5 MDE en un an

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique