Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Indonésie, Dubaï, Polynésie, Angleterre, Japon, Malaisie… : le point sur les nouvelles formalités de voyage

L’Indonésie, la Malaisie et les Fidji font un pas vers la réouverture, Dubaï, l’Angleterre, la Suisse et le Japon font évoluer leurs conditions d’entrée, la Polynésie amorce son déconfinement.

Indonésie : réouverture aux visiteurs professionnels

En attendant l’ouverture complète au tourisme, l’Indonésie accueille à nouveau les visiteurs professionnels avec un visa, et ce, puis le 17 septembre, fait savoir la représentation de l’Office de Tourisme d’Indonésie en France. Attention toutefois, il convient de se renseigner sur les types de visas autorisés, et les voyageurs devront être munis d’une lettre de recommandation ou d’une invitation. Les demandeurs de visa doivent aussi remplir des conditions supplémentaires, en fournissant notamment la preuve d’une vaccination complète contre le Covid-19. Ils doivent aussi s’engager dans une lettre à respecter les protocoles sanitaires en Indonésie, et justifier d’une preuve d’assurance maladie et d’assurance voyage. S’il n’est pas couvert par une assurance maladie, le visiteur étranger devra être en mesure de payer ses frais médicaux s’il contracte le Covid en Indonésie, précisent les autorités indonésiennes. Une quarantaine de 8 jours et trois tests PCR doivent également être effectués (avant le départ, à l’arrivée à l’aéroport et le 7e jour à l’hôtel). Toutes les formalités sanitaires sont détaillées sur le site du Quai d’Orsay, qui a actualisé ses recommandations le 21 septembre. A savoir également : « de nouvelles restrictions s’appliquent pour les déplacements interurbains ayant comme point d’origine ou de destination une ville de Java ou Bali, notamment l’obligation d’avoir reçu au moins une injection vaccinale avant le voyage et d’avoir téléchargé l’application de surveillance et traçage du Covid-19 « PeduliLindungi » sur son téléphone portable. Jusqu’à nouvel ordre, les enfants de moins de 12 ans ne sont pas autorisés à voyager à l’intérieur d’Indonésie », selon le Quai d’Orsay. Toutes les informations ici.

Si la situation sanitaire le permet, les protocoles devraient être assouplis au cours des prochaines semaines, une réouverture au tourisme de loisir est évoquée pour le mois de novembre.

Les protocoles évoluent pour Expo 2020 Dubaï

A quelques jours de son ouverture, Expo 2020 Dubaï vient de dévoiler les dernières mesures sanitaires en vigueur. Les visiteurs âgés de 18 ans et plus devront présenter un certificat vaccinal reconnu par leur pays d’origine ou bien un test PCR négatif de moins de 72h. Les détenteurs de tickets, non-vaccinés et non-testés, auront la possibilité de réaliser un test PCR sur un site adjacent à l’Expo. En complément, un réseau de centres de tests sera mis en place dans toute la ville (points disponibles sur le site internet de l’Expo 2020). Le test PCR sera pris intégralement en charge, sur présentation d’un ticket valide (journalier ou multi-pass). Au cours de l’événement, des « mesures sanitaires strictes comprennent la vaccination obligatoire pour tout le personnel, les bénévoles, les contractuels et les prestataires de services d’Expo, ainsi que pour les participants internationaux. Elles comprennent également des stations de désinfection sur tout le site, le port du masque obligatoire en intérieur ainsi qu’en extérieur ainsi que le maintien des règles de distanciation sociale de deux mètres », indique également la destination.

Polynésie : déconfinement progressif

La Polynésie française amorce à son tour un déconfinement progressif. Le couvre-feu de 20h à 4h du matin reste applicable sur toute la Polynésie française. Le confinement le week-end est maintenu à Tahiti, Moorea, Raiatea, Huahine, Tahaa, Bora Bora et Maupiti. Il débutera à 14h00 le samedi. Les touristes internationaux présents dans les îles concernées par le confinement applicable le week-end, seront autorisés à circuler de/ou vers l’aéroport et la gare maritime (munis d’une attestation de déplacement). Ils peuvent aussi circuler au sein de leurs hébergements touristiques. Les activités au sein des hébergements touristiques sont autorisées dans le respect des gestes barrières. Les activités dans le lagon attenant à l’établissement touristique (plage, baignade, snorkeling, paddle-boarding…) sont autorisées à condition qu’elles soient effectuées dans un périmètre délimité par l’hébergeur. Il est enfin possible hors de son hébergement pour  des motifs professionnels, de santé et pour des achats de première nécessité. L’ensemble de ces mesures ne s’applique pas aux Îles Tuamotu, Îles Gambier et Îles Australes, le confinement étant levé sur ces îles) ainsi qu’aux Îles Marquises. Toutes les mesures qui concernent les touristes sont détaillées dans ce document.

Japon : quatorzaine pour les voyageurs en provenance de France

« A compter du 20 septembre 2021, tous les voyageurs entrant ou réentrant au Japon et ayant séjourné sur le territoire français dans les 14 jours précédant leur arrivée devront respecter une période d’isolement de 14 jours dans le lieu de leur choix (leur domicile le cas échéant) », alerte le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux voyageurs. Les voyageurs devront également installer une application de géolocalisation sur leur téléphone afin de répondre aux interrogations des autorités japonaises sur leur état de santé durant la quarantaine. Ils devront aussi s’engager à ne pas utiliser les transports en commun ni à sortir de leur lieu d’isolement, détaille le Quai d’Orsay. En cas de non respect de ces règles, le visa et/ou le titre de séjour peuvent être annulés et son titulaire expulsé, avertit-il. (Le détail des conditions d’entrée au Japon ici).

îles Fidji : réouverture en vue à certains pays

Les Fidji, toujours en proie à une épidémie de Covid-19, souhaitent accueillir à nouveau des touristes à partir de novembre, dans l’espoir de relancer une économie dévastée par la pandémie. Lorsque 80% de la population éligible aura été vaccinée, les touristes en provenance de pays figurant sur une « liste verte » pourront séjourner sur l’archipel sans avoir à effectuer de quarantaine. Jusqu’à présent, 66% des habitants ont reçu deux doses de vaccin. La barre des 80% devrait être franchie vers le 1er novembre, estiment les autorités. Les pays figurant actuellement sur cette liste sont l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, le Canada, la Corée du Sud, Singapour et certaines régions des Etats-Unis. Les visiteurs devront être entièrement vaccinés et présenter un test négatif avant le départ. Une fois aux Fidji, il devront séjourner dans des régions où toutes les personnes avec lesquelles ils seront en contact auront reçu deux doses.

Le gouvernement britannique assouplit les conditions de voyage pour les vaccinés

Le gouvernement britannique a annoncé vendredi un assouplissement des conditions d’entrée en Angleterre pour les voyageurs vaccinés. A partir du 4 octobre, les voyageurs vaccinés à destination de l’Angleterre n’auront plus besoin d’effectuer un test avant leur départ d’un pays qui ne figure pas sur la liste rouge, a tweeté le ministre des Transports Grant Shapps. Puis fin octobre, le test PCR exigé au deuxième jour après l’arrivée sur le sol anglais sera remplacé par un test antigénique « moins coûteux », a-t-il précisé. Les voyageurs testés positifs devront s’isoler et alors effectuer un test PCR de confirmation, sans coût supplémentaire, qui sera analysé pour identifier de nouveaux variants. Le ministre des Transports a également annoncé que huit pays quittent la liste rouge – qui impose une coûteuse quarantaine à l’hôtel obligatoire pour 10 jours – parmi lesquels la Turquie, le Pakistan et les Maldives. La liste orange, sur laquelle figure actuellement la France, va quant à elle disparaître.

En revanche, les voyageurs non-vaccinés de pays non classés en rouge devront subir des tests PCR avant leur départ et aux deuxième et huitième jour après leur arrivée, avec la possibilité de faire un troisième test pour réduire la quarantaine de 10 jours. Toujours à partir du 4 octobre, le gouvernement britannique reconnaîtra la vaccination de 17 pays et territoires supplémentaires, dont le Japon et Singapour. Ces dispositions ne s’appliquent que pour l’Angleterre, mais les gouvernement locaux écossais, gallois et nord-irlandais ont généralement suivi les mêmes règles.

Suisse : test obligatoire pour les personnes non vaccinées ou non guéries

A partir du 20 septembre 2021, le conseil fédéral a édicté de nouvelles dispositions relatives à l’entrée en suisse, rapporte le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux Voyageurs. Toutes les personnes non vaccinées ou non guéries doivent présenter un test négatif (antigénique ou PCR) à leur entrée en Suisse, quels que soient leur provenance et le moyen de transport utilisé. Après quatre à sept jours en Suisse, elles devront effectuer à leurs frais un deuxième test dont le résultat devra être transmis aux autorités cantonales compétentes. Les personnes vaccinées ou guéries disposant d’un certificat Covid-19 ou d’une autre preuve valable de vaccination ou de guérison ne seront pas tenues de se faire dépister. Toutes les personnes entrant en Suisse – vaccinées, guéries ou testées négatives – doivent par ailleurs remplir le formulaire d’entrée (Passenger Locator Form, SwissPLF). Des exceptions existent, se rapporter ici.

Roumanie : les Français passent en “zone jaune”

Depuis le 19 septembre, la France est placée par les autorités roumaines en « zone jaune ». Dans ce cadre, les voyageurs arrivant de France doivent présenter à l’embarquement ainsi qu’à leur arrivée dans le pays soit une preuve de vaccination complète depuis au moins 10 jours, soit un test PCR négatif, effectué moins de 72 heures avant l’embarquement, soit un test PCR positif, effectué entre 14 et 180 jours avant l’entrée en Roumanie. « Ces attestations de vaccination et de test PCR doivent dans la mesure du possible être présentées sous la forme standardisée du Certificat COVID numérique UE (le pass sanitaire français, qui utilise ce format européen, est bien reconnu). A défaut, des attestations non standardisées provenant de laboratoires ou de centres de vaccination officiels peuvent être acceptées, au cas par cas, si elles incluent une version anglaise, précise le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux voyageurs. Les voyageurs en transit (séjour en Roumanie inférieur à 24 heures), les enfants de 6 ans et moins et les élèves et étudiants se rendant en Roumanie pour des examens, des formalités d’inscription ou d’autres démarches nécessaires à leurs études (sur présentation de documents justificatifs) ne sont pas tenus de présenter ces documents », indique également le Quai d’Orsay.

Malaisie : l’île de Langkawi teste la réouverture au tourisme local

Les visiteurs se sont précipités vers l’île malaisienne de Langkawi pour sa réouverture jeudi aux touristes locaux, un premier test pour ce pays d’Asie du Sud-Est après des mois de restrictions dues au coronavirus. Les frontières du pays restent closes pour les étrangers mais Langkawi a été choisie pour expérimenter un retour des visiteurs locaux, à condition qu’ils soient vaccinés et testés, alors que le nombre de cas de Covid-19 baisse progressivement dans le pays. Si cette « bulle touristique » est concluante, d’autres destinations de pourraient rouvrir en Malaisie.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique