Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ile Maurice : les voyages pourraient reprendre dans les prochains jours

Nous avons interviewé René-Marc Chikli, le président du Syndicat des tour-opérateurs (Seto), en marge du congrès Selectour.

Suite à l’émergence du variant Omicron, le gouvernement a-t-il eu tort de ne plus autoriser les voyages vers l’île Maurice, quasiment sans préavis ? En tout cas, la nouvelle couleur « rouge écarlate » apposée sur la destination n’est peut-être que (très) temporaire. De source sûre, une décision pourrait débloquer la situation dès la semaine prochaine, comme nous le confirme René-Marc Chikli, président du Seto. Ainsi, les voyages seraient à nouveau autorisés.

René-Marc Chikli © Alexandre Nestora

L’Echo touristique : Vous avez recommandé aux TO de suspendre les départs vers l’île Maurice jusqu’au 15 décembre 2021. Vous pensez que le gouvernement français va assouplir sa position d’ici 10 jours ?

René-Marc Chikli : Nous avons bon espoir d’obtenir de bonnes nouvelles d’ici la fin de la semaine prochaine, voire le 15 décembre au plus tard. L’assouplissement de la position de la France permettrait de stopper les annulations, et de reprendre les réservations de voyages. Je suis optimiste. Le redémarrage de l’île Maurice devrait bientôt avoir lieu.

 

Je suis optimiste.

Ce qui permettrait de sauver, notamment, la période importante des vacances de fin d’année…

René-Marc Chikli : Oui. Les vacances de fin d’année seraient sauvées. Ce serait une bonne nouvelle pour la destination comme pour les professionnels du voyage. 

Aujourd’hui, les compagnies aériennes ont a priori maintenu les vols. Comment s’organisent les voyagistes ?

René-Marc Chikli : Les vols opèrent. Mais pour l’instant, les voyagistes suivent nos recommandations : ils suspendent les départs jusqu’à la mi-décembre.

Des voyageurs étaient sur place au moment de l’annonce du passage en rouge écarlate. Ils sont rentrés ou vont rentrer à la date prévue ?

René-Marc Chikli : La majorité des voyageurs déjà sur place veulent en général finir leurs vacances. C’est très rare, en pareilles circonstances, qu’ils demandent à anticiper leurs départs. Il ne faut pas céder à la panique, comme je l’ai déjà récemment déclaré à L’Echo touristique.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique