Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Iata forcé à renoncer aux données GDS d’Amadeus

Le tribunal d’arbitrage international a estimé que l’utilisation des données PaxIs par Iata violait le contrat que l’association avait passé avec Amadeus. Pour Amadeus, c’était surtout devenu un concurrent aux méthodes déloyales.

Iata doit faire marche arrière, du moins, concernant les données commerciales recueillies par le GDS Amadeus. Un tribunal d’arbitrage de la chambre de commerce internationale a en effet estimé que l’utilisation par Iata des données PaxIS (équivalent des MIDT mais que Iata se procure via le BSP et par la billetterie électronique transmises par les GDS), « constituait une violation de sa politique contractuelle avec Amadeus et empiétait sur les droits de ce dernier, en vertu de la directive européenne sur les bases de données », en vigueur depuis le 29 mars dernier. Le tribunal a donc interdit l’association des transporteurs aériens d’utiliser les infos transmises par Amadeus et surtout de les revendre. Iata a aussitôt fait amende honorable et confirmé qu’elle « prendrait les mesures nécessaires pour exclure toutes les informations de billetterie d’Amadeus de son produit PaxIS avec effet immédiat ». Cette promesse ne concerne donc pas les autres GDS et apparemment, Iata ne se gêne pas pour continuer son lucratif commerce de données commerciales. « De son propre aveu Iata, poursuit son activité même après le 29 mars, date après laquelle il est pourtant interdit de le faire », déplore Michel De Blust, secrétaire général de l’Ectaa.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique