Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Guadeloupe, Maroc, Ukraine, Slovénie, Nouvelle-Calédonie… Le point sur l’évolution des formalités de voyage

L’étau se desserre en Guadeloupe et au Maroc, l’Ukraine passe sur liste rouge, nouvelles formalités pour la Slovénie et la Nouvelle-Calédonie : ce qu’il faut retenir.

Guadeloupe : l’état d’urgence sanitaire levé le 14 novembre

Dimanche marquera l’entrée dans une nouvelle étape du déconfinement pour la Guadeloupe. Le préfet a en effet annoncé la levée de l’état d’urgence sanitaire le 14 novembre ainsi que la fin du couvre-feu, à compter de dimanche soir. Les jauges seront également modifiées pour certaines activités. « La situation est stable à la fois au niveau hospitalier et au niveau de l’épidémie, indique la préfecture de Guadeloupe. Le taux de positivité est à 1,3% et le taux d’incidence de 44/100 000 habitants. La vigilance de tous reste essentielle car le virus continue de circuler », rappellent néanmoins les autorités. A l’instar de plusieurs destinations d’Outre-mer, comme la Martinique, La Réunion ou la Polynésie Française, la Guadeloupe a connu une flambée épidémique l’été dernier, qui l’a conduite à instaurer de nombreuses mesures de restrictions. Une situation qui avait mis en lumière la faible couverture vaccinale des habitants de Guadeloupe. Le taux de couverture vaccinale (au moins une injection) de la population de plus de 12 ans en Guadeloupe est désormais de 43,20% indique la préfecture.

Maroc : levée du couvre-feu

L’évolution de la situation est positive au Maroc également, qui a annoncé le levée de son couvre-feu national en vigueur depuis le début de la pandémie en 2020, et ce en raison de l’amélioration de la situation épidémiologique. Dans le royaume, le  pass vaccinal lancé le 21 octobre dernier reste cependant obligatoire pour accéder aux hôtels, cafés et restaurants, hammams… Le Maroc est sorti de la liste rouge établie par la France courant octobre. Il figure désormais sur la liste orange, moins stricte en termes de formalités sanitaires. 

Ukraine : le pays passe sur la liste rouge

Selon un arrêté du 10 novembre 2021, qui entre en vigueur ce 13 novembre, l’Ukraine figure désormais sur la liste rouge établie par la France, une évolution qui impose en conséquence des formalités plus strictes aux personnes non vaccinées voyageant vers ou depuis ce pays. Les voyageurs non vaccinés devront fournir un motif impérieux et respecter un isolement obligatoire de dix jours contrôlé par les forces de sécurité à leur retour en France. Cette décision de la France fait suite à la dégradation de la situation sanitaire en Ukraine. Ainsi que le rappelle le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux voyageurs, l’entrée en Ukraine des ressortissants étrangers est possible à condition de souscrire obligatoirement une assurance couvrant le risque lié au Covid-19, auprès d’une compagnie d’assurance enregistrée en Ukraine ou qui dispose d’une représentation dans le pays. Les voyageurs doivent en outre présenter la preuve de leur vaccination ou à défaut, un test de dépistage Covid de moins de 72 heures, antigénique ou PCR (le détail des formalités ici).

Slovénie : attention, test de moins de 24h pour les non-vaccinés

« En raison de l’évolution récente de la situation sanitaire en Slovénie, les conditions d’entrée en France sont renforcées, informe le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux Voyageurs. Les voyageurs (à l’exception des enfants de moins de 12 ans) en provenance de Slovénie ne pouvant justifier d’un schéma vaccinal complet devront présenter le résultat négatif d’un test PCR ou d’un test antigénique réalisé moins de 24 heures avant le départ. »

Nouvelle-Calédonie : nouvelles conditions d’entrée

Suite à la levée des motifs impérieux le 30 octobre dernier, la Nouvelle-Calédonie annonce de nouvelles conditions d’entrée. La vaccination obligatoire pour les passagers âgés de 18 ans et plus, à l’exception des personnes présentant une contre-indication médicale à la vaccination, fait savoir l’OT. Tous les voyageurs de 18 ans ou plus doivent justifier d’un schéma vaccinal complet à présenter à l’embarquement (QR Code). Les personnes présentant une contre-indication médicale à la vaccination et les mineurs non-vaccinés de 12 à 17 ans doivent faire un test de dépistage avant le départ (72h avant pour un test PCR et 48h avant pour un test antigénique).

Tous les voyageurs sont soumis à un isolement prophylactique obligatoire de 7 jours à l’arrivée à domicile, à l’hôtel, ou chez de la famille. Cet isolement est à la charge des voyageurs. Au terme de l’isolement, les voyageurs doivent effectuer un test de dépistage (PCR ou antigénique) sous la supervision d’un professionnel de santé. Il est possible de le passer en pharmacie, gratuitement sur présentation du billet d’avion. Si le résultat est négatif, l’isolement prend fin. Si le résultat est positif, la personne est soumise à un nouvel isolement de 10 jours et doit contacter un médecin. Avant le départ, les voyageurs devront obtenir et présenter une attestation de voyage pour voyager en Nouvelle-Calédonie à compter du 25 novembre 2021.

Au plus tard trois jours avant le départ, tous les passagers de 12 ans plus devront remplir un questionnaire de recensement. Après analyse des éléments saisis et des justificatifs fournis, une attestation de voyage sera envoyée par email. Cette attestation sera à présenter au moment de l’embarquement.

À compter du 25 novembre, ce document sera indispensable pour pouvoir embarquer, souligne l’Office de Tourisme.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique