Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Finnair : « 8000 billets vendus vers les Etats-Unis le lendemain de l’annonce »

Javier Roig, le directeur France et Europe du Sud de Finnair, revient pour L’Echo touristique sur les dernières actualités de Finnair.

Finnair était une des compagnies européennes à surveiller pendant la crise. Car comme le résume très justement Javier Roig, son directeur France et Europe du Sud, l’entreprise « était une des seules compagnies européennes qui desservait essentiellement la Chine. »

Mais Finnair a tenu bon. « L’Etat nous a aidés, précise Javier Joig. Avec notamment un prêt hybride de 400 millions d’euros. Mais la situation de cash était très positive avant la crise. La compagnie a donc pu préserver 70 appareils à peu près le mène nombre qu’avant la crise

« On préfère être prêt. Aujourd’hui, vers la France, nous proposons trois vols par jour depuis Helsinki vers Paris et deux vers Nice. » A défaut de pouvoir desservir la Chine et plus généralement l’Asie, Finnair a relancé ses vols vers les Etats-Unis. Depuis Helsinki, elle dessert New York (7 jours sur 7), Miami ( 3 jours sur 7), Chicago (3 jours sur 7) et Los Angeles (3 jours 7). La compagnie est satisfaite des premiers résultats : « Il y a eu 8000 billets vendus vers les Etats-Unis le lendemain de l’annonce du président Biden », se souvient Javier Joig.

Le pari de la Thaïlande

Cette saison, Finnair lance aussi cinq nouvelles liaisons directes entre son second hub, Stockholm, et deux destinations en Thaïlande (Bangkok et Phuket) et trois aux Etats-Unis : Miami, New York et Los Angeles.

A partir du 27 mars 2022, la compagnie finlandaise prévoit même de desservir plus de 100 destinations sur l’ensemble de son réseau en Asie, aux États-Unis et en Europe.

Au niveau des GDS, Finnair veut être d’ici 2025 la première compagnie aérienne mondiale à se passer des GDS pour basculer vers le NDC. Afin d’accélérer le mouvement, une surcharge de 12 euros par segment devrait être annoncé dès l’été prochain.

A lire aussi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique