Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Facebook drague les PME et TPE françaises

  Facebook a lancé jeudi, au Salon des entrepreneurs de Paris, un projet pour inciter les petites et moyennes entreprises à devenir des annonceurs.  

Ce programme baptisé "En route vers le succès" vise les PME et TPE souhaitant créer une page Facebook et développer dans la foulée une stratégie publicitaire. A partir de 40 euros de crédits publicitaires investis par l'entreprise sur 30 jours, le réseau social propose gratuitement une assistance personnalisée pendant quatre semaines. 40 euros de crédits publicitaires seront offerts aux sociétés participantes pour commencer.

"A travers ce programme, Facebook souhaite aider les TPE/PME à construire et optimiser leurs pages d'entreprise, et plus largement leurs campagnes marketing sur Facebook", a indiqué le groupe, qui dispose d'un bureau parisien depuis octobre 2008.

26 millions d’utilisateurs en France

"Facebook les accompagne également dans la création d'actualités sponsorisées qui étendent, par le biais des amis et des fans, la portée des publications des entreprises à l'ensemble de la communauté intéressée", a ajouté l'entreprise. Agences de voyages et de TO de taille modeste pourraient être réceptifs à un tel message.

Facebook, qui compte 26 millions d'utilisateurs actifs en France, a annoncé en juin dernier un programme de crédits publicitaires gratuits destiné aux petites entreprises, dans le cadre d'une enveloppe globale de 5M€, destinés à 50.000 TPE et PME européennes.

Et le voyage dans tout cela ? Le célèbre réseau social s'intéresse globalement au secteur, comme en témoigne la nomination en octobre 2012 d'un responsable Travel pour le monde. Il s'agit de Lee McCabe qui est, selon son profil LinkedIn, un ancien d'Expedia.

En perte de vitesse aux Etats-Unis ?

Mais le géant de l'Internet a-t-il toujours autant de pouvoir sur les consommateurs ? Selon Pew Research Center’s Internet & American Life Project, 61% des utilisateurs américains ont déjà décroché de Facebook par le passé, pendant quelques semaines ou plus. Pour quelles raisons ? Le manque de temps (20%), le manque d'intérêt (10%), l'absence de contenu pertinent (10%).

Les résultats sont synthétisés dans le tableau ci-dessous :

L'étude a relevé quelques verbatim plutôt explicites : "I was tired of stupid comments"… "People were [posting] what they had for dinner"… "It caused problems in my [romantic] relationship".

Paradoxe ou non, les jeunes sont les plus enclins à vouloir passer moins de temps, dans les prochains mois, à échanger avec leurs amis et/ou à interagir avec les marques.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique