Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Des villes qui ont la for me olympique

En ces temps de controverses, Pékin 2008 nous rappelle que les villes olympiques sont aussi sites historiques, complexes urbanistiques ou architecturaux d’un grand intérêt. A découvrir spécialement ou… au passage !

Athènes (1896, 2004) : JO en VO

Seuls 14 pays ont concouru à la première édition des JO. Son héros ? Un berger du coin, Spy-ridon Louis, qui triompha au marathon. Le stade dessiné par Calatrava pour les Jeux de 2004 porte d’ailleurs son nom ! En dépit d’installations plus vastes construites en banlieue d’Athènes, le stade historique de 1896, en plein centre, a resservi, et même les palestres d’Olympie (à visiter absolument), avec le musée tout neuf présentant les jeux dans leur VO antique.

Chez Comptoirs, Fram, Héli- ades, Jet tours, Mill Grèce, STI Voyages…

Los Angeles (1932, 1984) : Californie au top

Deux fois olympique (comme Athènes, Londres et Paris) Los Angeles a bâti son Coliseum et son Arena dans un Art déco somptueux. Devenus antres du base-ball, ces stades ont été réutilisés en 1984, l’année de Carl Lewis et de douze cas de dopage, mais également de la première paraplégique, l’athlète néo-zélandaise en tir à l’arc, Neroli Fairhall. La Californie abrite un autre site olympique, Squaw Valley (hiver 1960) ; tandis que les States recensent également Saint-Louis (1904), Lake Placid (hivers 1932 et 1980), Atlanta (1996) et Salt Lake City (2002).

Chez Comptoirs, Jetset, Vacances Fabuleuses, Kuoni, Jet tours, Vacances Transat…

Berlin (1936) : faux pas historique

Inauguré par Hitler en personne, Berlin 1936 est le grand faux pas de l’olympisme. A la station de S-Bahn (le RER local) Olympia-stadion se dresse toujours le stade homonyme, réaménagé pour l’Euro 2006, sa piscine et sa cloche, perforée par un obus soviétique. A deux pas, on visite le camp d’Oranienburg, où les Tsiganes berlinois furent exterminés avant les Jeux : le Comité international olympique (CIO) trouvait qu’ils faisaient mauvais genre ! L’hiver de la même année, les JO s’ouvraient à Garmisch, et neuf olympiades plus tard, à Munich.

Chez DB France, Fram, Go Voyages, Sept & Demi, TCH, Visit Europe…

Mexico (1968) : Révolution olympique

L’oxygène raréfié par l’altitude a favorisé les efforts courts, mais pénalisé l’endurance. Allumée pour la première fois par une femme, la flamme illumina à Mexico une suite inédite d’exploits féminins, mais aussi le gant viril du Black Power brandi sur le podium par deux athlètes aussitôt expulsés… Le site, l’Estadio Olímpico, dans la Cité U, vaut le détour.

Chez Comptoirs, Jetset, Vacances Fabuleuses, Vacances Transat, Marsans…

Moscou, 1980 : Micha et les Afghans

Moscou l’a gardé pour mascotte. Aujourd’hui encore, on retrouve partout Micha, l’ourson dessiné pour les Jeux de 1980. 80 c’était l’année de l’intervention en Afghanistan et le chiffre des rares nations à oser boycotter… le boycott des Etats-Unis ! Témoignage du réalisme soviétique de 1955 à 1980, le complexe Loujniki accueille toujours 32 disciplines. En tout, Moscou compte 100 stades et 280 collèges sportifs dont 3 olympiques.

Chez Inexco, Comptoirs, Transtours..

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%%%HORSTEXTE:3%%%%HORSTEXTE:4%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique