Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Crash A320 : Lufthansa débloque 279 millions d’euros d’indemnités

Les compagnies d'assurance de Lufthansa ont provisionné 300 millions de dollars américains, soit environ 279 millions d'euros, pour couvrir les demandes d'indemnisation suite au crash de l'A320 de Germanwings.

Deux conventions internationales, celles de Varsovie et de Montréal, régissent l'indemnisation des victimes d'accidents aériens. Selon ces accords, les compagnies aériennes versent au titre d'indemnités un premier plafond fixé à 145 000 euros par passager.

Le consortium d'assureurs de Lufthansa, maison mère de Germanwings, conduit par l'allemand Allianz, a d'ores et déjà mis de côté de quoi faire face aux demandes d'indemnisation et vise la fourchette haute.

Des victimes américaines

"Je peux confirmer que 300 millions de dollars ont été passés comme provision" afin de couvrir les probables demandes de dommages et intérêts des familles des victimes ainsi que l'avion accidenté, a déclaré une porte-parole de Lufthansa à l'AFP, confirmant des informations parues dans le journal Handelsblatt.

Selon le quotidien allemand des affaires, les dommages et intérêts versés dans le cadre d'un crash aérien se montent généralement à 1 million de dollars par passager mais la présence d'Américains parmi les victimes pourraient conduire à une indemnisation plus importante.

L'avion était, lui, assuré à hauteur de 6,5 millions de dollars, d'après le Handelsblatt, qui cite des sources proches du dossier.

Le suicide n'empêche pas l'indemnisation

Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS), filiale de l'assureur allemand Allianz, spécialisée dans la gestion des risques des grands groupes, est le chef de file des assureurs de Germanwings.

Les pertes humaines consécutives au crash, survenu il y a exactement une semaine et qui a fait 150 victimes, ainsi que l'avion détruit, seront indemnisés par les assureurs, même si l'accident a délibérément été provoqué, avaient indiqué le 27 mars à l'AFP des sources proches du dossier.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique