Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ça bouge dans le monde des loueurs de voiture !

Contexte : Après avoir surmonté la crise de 2009, les loueurs sont confrontés depuis quelques mois à un nouveau ralentissement de leur activité. Constat : Le paysage de la location auto se recompose : regroupements, nouvelles marques et nouvelles têtes dirigeantes. Perspectives : Toujours plus technologique, la location de voiture se rationalise, mais les solutions « vertes » tardent

Le monde de la location auto a traversé une période d'agitation assez inhabituelle l'an dernier. Avis Budget Group a pris le contrôle d'Avis Europe, et, après 25 ans de séparation, le groupe forme à nouveau une seule entité mondiale. « Ce sont des pros très pragmatiques et qui connaissent bien le métier », commente Gianluca Testa, président par intérim, en précisant que l'autonomie par pays sera en partie préservée. National Citer est l'autre loueur à s'être rapproché des États-Unis depuis que le groupe PSA a cédé ses parts à Enterprise Holdings pour 440 millions d'euros. « Nous sommes dans une phase d'intégration et de découverte », explique Gérard Maitre, DG de National Citer. À terme, les deux entreprises devraient « s'agréger pour construire une offre globale ». L'année aura été aussi marquée par divers mouvements dans les équipes dirigeantes. Isabelle Duval est arrivée chez AutoEscape pour seconder Bruno Couly. Philippe Wauters a quitté Holiday auto. Chez les loueurs, Fabrice Quinquenel a été nommé DG de Hertz France en début d'année. Roland Keppler, nouveau DG, et Jean-Charles Pauze, président du conseil d'administration, seront chargés de tracer une route nouvelle pour Europcar. Enfin, Jan Löning a quitté précipitamment la direction d'Avis, remplacé par Gianluca Testa qui sera probablement confirmé à ce poste. Ces « nouveaux conducteurs » seront confrontés à une situation plutôt tendue : après un bon début, 2011 s'est mal terminé et le marasme se poursuit cette année, constatent l'ensemble des loueurs. Fort heureusement, les marques réalisent de belles performances d'ensemble : Avis Budget Group, Sixt et Hertz annoncent une année 2011 historique au niveau mondial. Le marché français n'affiche pas le même dynamisme. Conséquence directe de cette morosité : les tarifs sont orientés à la baisse, ce qui fait l'affaire d'AutoEscape et Locationdevoiture.fr, qui se portent bien.

 

UNE FLORAISON DE NOUVELLES MARQUES

 

Si Europcar reste discret sur le développement d'InterRent, Hertz se félicite des résultats obtenus par Advantage, sa marque low cost qui connaît un « vrai succès sans concurrencer Hertz », indique Gregory Vandenbroucke, directeur commercial. La marque bleue compte à présent sept agences et de nouvelles ouvriront en 2012. Chez Avis, le développement de Budget en France devient « un axe stratégique ». Et c'est plutôt bien parti, puisque l'objectif de + 40 % est déjà largement dépassé. Le réseau se développe en conséquence, et devrait être porté à 130 agences cet été. Sixt veut aussi développer son territoire, et vise les 165 agences en fin d'année. Le loueur devrait par ailleurs prendre bien du plaisir à développer son offre Sixt Toy, composée d'une flotte de Renault Twingos disponibles à Paris pour 1 E de l'heure.

Pour proposer l'offre de véhicules, les canaux de vente n'ont jamais été aussi performants, notamment celui d'Internet. Depuis fin 2011, le site de Sixt propose une interface épurée du plus bel effet, et un nouveau site BtoB est en préparation indique Jean-Philippe Doyen, président France. Europcar proposera bientôt une nouvelle version de Click et Drive, inspiré du site BtoC, à nouveau vainqueur d'un Travel d'or. Le loueur annonce aussi l'ouverture prochaine d'un portail d'information. Locationdevoiture.fr compte aussi sur la qualité du conseil pour fidéliser ses clients et améliorer son taux de transformation. AutoEscape vient d'inaugurer un nouveau site, qui offre un « couloir de vente parfait », selon Isabelle Duval. Complémentaire d'Internet, la réservation via un terminal mobile (smartphone ou tablette) fait une percée remarquée. National Citer vient de lancer son application sous Androïd, et Europcar propose une nouvelle application IPhone dotée de plus de fonctions. « En un an nos réservations via ce canal ont quasiment quadruplé » constate Emmanuel Nedelec, directeur commercial et marketing. De même pour Sixt, dont la nouvelle version de l'appli est restée 2 mois dans le top 10 des téléchargements Tourisme. Chez Hertz, la réservation mobile « explose, mais sur de petits volumes » indique Gregory Vandenbroucke, mais ce canal atteint 9,5 % des bookings dans le monde sur le segment affaires.

Bonne nouvelle, les canaux électroniques ne progressent pas aux dépens des agences de voyages, qui se portent bien, constatent les loueurs. Les agences disposent par ailleurs de plates-formes mutualisées toujours plus performantes. La programmation du site Resacar a été refaite de A à Z, et le site a gagné quelques fonctions nouvelles. Lancée en février 2011, Amadeus Cars Plus (30 loueurs disponibles) s'impose progressivement grâce à sa facilité d'emploi. « Plus de 270 agences l'utilisent aujourd'hui, et nous avons réalisé plus de 110 démos lors du dernier Top Resa », indique le GDS, qui insiste sur le gain de temps de sa solution, proposée sans supplément dans l'offre Amadeus : elle est plus rapide de 46 % par rapport à un BtoB !

 

Sixt propose une flotte de Renault Twingos disponibles à Paris pour 1 euroEde l'heure.

Les canaux électroniques ne progressent pas aux dépens des agences de voyages.

 

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique