Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Amadeus ouvre sa data aux DMO

Amadeus, fournisseur technologique ? Pas seulement. Le groupe devient aussi analyste, afin d'aider les destinations à optimiser leur marketing, par exemple.

Data intelligence, Big Data, analytics… Désormais, Amadeus compte 200 experts en la matière, répartis entre différents bureaux (Sofia, Madrid, Singapour, Miami…). C’est l’équipe coiffée par Pascal Clément, chef de la travel intelligence au sein d’Amadeus. Une équipe qui n’existait pas il y a seulement trois ans.

Cette business unit, qui incarne l’importance de la data dans les entreprises, lance une solution ad hoc pour les organismes de gestion de destinations (DMO). Il s’agit d’Amadeus Destination Insight, qui décrypte les tendances de la concurrence et les intentions des  voyageurs. Visit Flanders a été client pilote. "Nous avons constaté que si la Flandre voulait influencer les voyageurs, elle devait se mobiliser plus tôt", explique Pascal Clément. Et ce, à la lumière des recherches effectuées dans le GDS sur la Flandre. De quoi réorienter la stratégie marketing de la région belge.

De la donnée enrichie

"Jusqu’à maintenant, les DMO ont trop tendance à s’appuyer sur des données passées. Nous, nous sommes sur du temps réel".

Amadeus devient-il ainsi concurrent de ForwardKeys ou de Google Analytics ? Pascal Clément estime qu’Amadeus va plus loin, grâce à de la donnée enrichie. "Nous pouvons croiser des données de recherche et des données de réservation, pour avoir une vue d’ensemble, et faire des prédictions sur 1, 2 ou 3 mois. Demain, nous pourrons ajouter des données télécoms et de réseaux sociaux". Le GDS a pour socle de Big Data ses milliards de transactions aériennes mondiales.

L’équipe dédiée à la travel intelligence compte déjà 10 clients DMO, souligne Pascal Clément. Et bien d’autres, sur d’autres métiers. "Nous pouvons par exemple avoir une vision exhaustive sur les lignes Paris-Hanoï, en termes de trafic et de concurrence, mais aussi fournir des outils de productivité aux agences de voyages".