Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aigle Azur se frotte à la concurrence libanaise

Après l’Afrique du Nord, le Portugal et l’Afrique de l’Ouest, nouvelle étape pour Aigle Azur qui ouvre une nouvelle ligne vers le Liban.

En 2016, les autorités libanaises ont ouvert de nouveaux droits de trafic. Deux compagnies françaises se sont positionnées sur ces nouveaux slots : Transavia qui en a récupéré trois, alors que les quatre autres sont revenus à Aigle Azur.

C’est cette dernière qui s’est posée la première sur le tarmac libanais. Lundi 3 juillet, la deuxième compagnie aérienne française, qui transporte chaque année près de 2 millions de passagers, a inauguré son vol direct Paris-Beyrouth. Un marché à fort potentiel, notamment avec une clientèle affinitaire et affaires, grâce à toutes les PME qui constituent environ 90% du tissu économique libanais, selon L'Orient Le Jour.

Un départ depuis Orly Sud

C’est la première ligne régulière ouverte par la compagnie au Liban.  Elle effectuera quatre rotations par semaine toute l’année. Hormis Transavia, Aigle Azur sera en concurrence avec Air France et Middle East Airlines (MEA) entre les deux capitales, ces deux compagnies opérant en revanche à CDG, alors qu’Aigle Azur décollera depuis Orly-Sud.

Aigle Azur a également choisi de se différencier de ses trois concurrents avec des vols de nuit. Les rotations seront opérées en Airbus A320 et A319 configurés en bi-classe. Ces vols sont proposés avec un service de repas chauds et boissons dans les deux cabines. Les passagers pourront emporter une pièce de 23kg en classe économique, et deux pièces de 23kg en classe affaires.

La compagnie, qui a fêté ses 70 ans l’année dernière, dessert également l’Algérie, le Portugal, le Mali, le Sénégal, la Guinée et le Liban au départ de 6 villes françaises.

%%HORSTEXTE:1%%