Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Aéroports : les liquides de plus de 100 ml bientôt autorisés ?

Est-ce la fin de la bouteille d’eau confisquée ou de la crème solaire cruellement jetée au contrôle des aéroports ? Au Royaume-Uni, oui.

C’est toujours un moment un peu désagréable lors d’un voyage. La zone de contrôles des aéroports. Le passage des portiques et autres scanners nécessitent de sortir tous les appareils avec une batterie ainsi que les liquides, ce qui entraîne du stress, des bouchons, des oublis et des retards. En effet, selon le Times, les personnes qui ne retirent pas ces articles de leurs sacs ou qui voyagent avec de grandes bouteilles de liquides et de crèmes sont la principale cause de retards à la sécurité des aéroports.

Mais c’est désormais bientôt de l’histoire ancienne. Selon les médias anglais, les restrictions de sécurité concernant les liquides et les ordinateurs portables dans les bagages à main des aéroports pourraient être supprimées au Royaume-Uni d’ici deux ans. Et ce grâce à des scanners 3D de haute technologie. L’équipement, similaire aux scanners utilisés dans les hôpitaux, fournit une image plus claire du contenu d’un sac.

Les passagers transportant des liquides dans leurs bagages de cabine sont actuellement limités à des récipients ne contenant pas plus de 100 ml. Ceux-ci doivent être présentés au personnel de sécurité dans un seul sac en plastique transparent et refermable, ne contenant pas plus d’un litre et mesurant environ 20 cm sur 20 cm.

Des tests en cours en France

Ces limites sont en vigueur depuis 2006, lorsque la police britannique a déclaré avoir déjoué un complot visant à faire exploser jusqu’à dix avions à l’aide d’explosifs dissimulés dans des bouteilles de boisson Mais la nouvelle technologie permet au personnel de zoomer sur le contenu d’un sac et de faire pivoter les images pour les inspecter. Cette technologie est déjà utilisée depuis plusieurs années dans les aéroports américains, comme le Hartsfield-Jackson d’Atlanta et le O’Hare de Chicago.

D’ici mi-2024, cette technologie devrait se déployer dans tous le Royaume-Uni et ainsi supprimer les contraintes inhérentes aux contrôles de sécurité comme l’interdiction des flacons de plus de 100 ml. Celle-ci a d’ailleurs été supprimée dans plusieurs pays sur les vols domestiques : la Nouvelle-Zélande, Japon, Australie, Brésil, mais aussi Irlande ou l’Indonésie.

Qu’en est-il pour la France ? Interrogé, le groupe aéroportuaire ADP indique qu’il teste actuellement de nouveaux équipements de détection d’explosifs pour les bagages cabines. « Ces équipements intègrent une capacité de détection automatique de menaces explosives, permettant de ne plus retirer du bagage cabine, ni les appareils électroniques, ni les liquides, ce qui facilite la préparation des passagers lors du contrôle de sureté. Le test a démarré à Orly 3 en octobre, et se déroulera pendant un an en situation réelle Ces tests sont menés en étroite coopération avec les services de l’Etat ».

A lire aussi :

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique