Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Top of Travel vise un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros en 2023

Après plus de deux années marquées par la pandémie, Top of Travel repasse dans le vert et aborde 2023 avec une nouvelle brochure au format magazine pour mieux accompagner les agences de voyages.

Si 2019 est devenue l’année de référence pour toute l’industrie, Helmut Stückelschweiger, lui, veut arrêter de comparer. « Très tôt j’ai senti que ça n’était pas la peine de se fixer un objectif par rapport à 2019, explique-t-il, racontant comment son entreprise a traversé la pandémie. Nous traçons notre chemin, inutile de comparer avec le passé. » Comme pour tous les acteurs de l’industrie, les conséquences de la crise sanitaire ont été vertigineuses. « C’était très très dur de passer de 70 millions de chiffre d’affaires en 2019 à 6 millions en 2020. Inutile de vous dire ce que ça représente en termes économiques ou humain”, a lancé le patron de Top of Travel, qui a tenu à rendre un hommage appuyé à son équipe lors de la conférence de presse organisée jeudi, à Paris. « Sans les décisions prises par le gouvernement pour notre profession, nous serions très nombreux à ne plus être là », a-t-il également ajouté. « Lors du congrès Selectour, nous avons remercié Edouard Philippe pour avoir mentionné les agences de voyages dans son discours. Grâce à tout ce qui a été mis en place par le gouvernement, nous avons pu nous en sortir. »

Le TO ne renonce d’ailleurs pas à des objectifs ambitieux, espérant à terme dépasser les performances pré-Covid. Avant que la pandémie ne mette le secteur à l’arrêt, Top of Travel visait un chiffre d’affaires de 110 millions à l’horizon 2023. Bien sûr, il a fallu revoir les objectifs. La situation et le périmètre ne sont plus les mêmes, certains clubs n’ayant pas redémarré. La Bulgarie a par exemple fait les frais de la guerre en Ukraine et le club n’y a pas rouvert. Mais au fil des mois,  l’activité du TO s’est redressée. « Nous avons réussi en 2022 à être de nouveau dans le vert, sans les subventions. Nous allons faire à nouveau des bénéfices. » Helmut Stückelschweiger se félicite ainsi avoir atteint « 50% du chiffre d’affaire du passé ». Soit 35 millions d’euros.

« 70% de nos clients partent de province »

Au cours de l’année écoulée, Top of Travel indique être resté leader en parts de marché sur ses destinations phares : Madère, avec 43% de parts de marché (+113% vs 2021), la Croatie, (28% de parts de marché ; +78% vs 2021) ; sans oublier la Jordanie (27% de parts de marché ; +475% vs 2021) grâce à une opération charter qui s’est terminée mi-novembre, laquelle affiche un remplissage de 98%. Top of Travel se positionne comme challenger sur Malte (25% de parts de marché) et revendique 13% de parts de marché et sur le Portugal continental, d’après des données du Seto.

Après un été qui a donné bien du fil à retordre à ses équipes, personne n’ayant échappé à la pagaille dans l’aérien, le TO se projette sur 2023 en affichant un objectif de 20 millions d’euros de chiffre d’affaires sur les groupes et 30 millions sur l’individuel.

Dans un contexte encore marqué par les conséquences de la crise sanitaire, le voyagiste ne compte pas ouvrir de nouvelles destinations l’an prochain. « Nous préférons travailler nos produits sur des destinations que nous maîtrisons parfaitement en étoffant notre offre », explique Helmut Stückelschweiger. 

22 destinations et 16 clubs

Le TO compte aussi s’appuyer sur son ADN, avec des départs depuis 28 aéroports de province. « 70% de nos clients partent de province, rappelle Helmut Stückelschweiger. Pour répondre aux besoins des agences, le tour-opérateur a déployé un outil de packages dynamiques pendant la pandémie, Top Flex, qui permet de choisir la durée de séjour, la compagnie aérienne, le nombre de bagages en soute. Autre innovation cette année : une nouvelle brochure entièrement repensée dans un esprit magazine. L’objectif à travers ce nouveau support de vente est de fournir des arguments et des éléments de discours précis aux agences pour chacune des destinations. Afin de développer ce nouveau concept, Top of Travel s’est rapproché de l’agence de communication So Between, bien connue du secteur. Imprimée à 80 000 exemplaires, la brochure est distribuée dans 1800 points de vente.

Une brochure qui reprend l’ensemble de l’offre du TO. Côté séjours, on retrouve les Top Clubs (12 adresses) et Top Clubs Cocoon (4, dont deux nouveaux au Portugal et au Monténégro), ces derniers se distinguant par une approche davantage orientée bien-être. Tous les clubs proposant une formule découverte avec des excursions et des expériences locales en option. Parallèlement, la gamme « Collection », plus confidentielle, propose cette année une sélection de cinq étoiles. Les circuits se déclinent quant à eux en 6 catégories avec notamment des autotours ou des circuits privatifs sur mesure. La brochure de Top of Travel propose au total 22 destinations, 16 clubs – contre 23 en 2019 – et 40 circuits. Selon Helmut Schutkeweger, les tendances de réservations s’annoncent d’ores et déjà bonnes pour 2023, le patron du TO constatant notamment un engouement pour la Jordanie et le retour du Cap-Vert.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique