Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

5 Lac de Skadar

Le repaire bio des pélicans

Sa superficie varie : entre 370 km2 en été, sous la sécheresse, et 550 km2 en hiver. À l’intersaison, les rives marécageuses du lac Skadar se couvrent de nénuphars. Le plus grand lac des Balkans, à cheval sur la frontière avec l’Albanie, n’est qu’à une heure de route de la mer, mais le contraste géologique est impressionnant. À Virpazar, petite ville de pêcheurs, les vedettes touristiques proposent une traversée vers les îles – on en dénombre au moins cinquante – et les repères des oiseaux. Les pélicans ne se laissent pas observer à chaque saison. Pour les malchanceux, il y a les palmipèdes empaillés de l’écomusée. « Nos adultes ont trois mètres d’envergure », explique le guide, qui prête des jumelles aux randonneurs qui insisteraient pour voir de vrais oiseaux ou s’approcher des nénuphars. Dans les restaurants voisins, on mange du poisson, carpe ou anguille, du jambon de montagne et du fromage de chèvre accompagné d’eau-de-vie de prune. Dans ce futur paradis de l’écotourisme, sur une colline voisine du lac, la famille Vukasevic a construit une plate-forme d’observation en grosses pierres blanches et labouré la terre du jardin qui offrira des légumes bio. Après la randonnée, on se désaltère avec un jus de pomme rouge vif, pressé à la cave.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique