Abonnez-vous au magazine

Identifiez-vous

Le nouvel accélérateur de Nîmes cherche 12 start-up

| | | | | par
L'accélérateur Open Tourisme Lab Nîmes Métropole - Région Occitanie ouvre ses portes en janvier 2018.
L'accélérateur Open Tourisme Lab Nîmes Métropole - Région Occitanie ouvre ses portes en janvier 2018.
© Fotolia

Un tout nouvel accélérateur dédié au tourisme s'installe en Occitanie.

La France incube, et accélère ! En témoigne l'Open Tourisme Lab, un accélérateur que la région Occitanie a dans les cartons depuis quelques mois. L'appel à candidatures est désormais lancé, pour démarrer au premier trimestre 2018.

Dix à douze start-up pourront élire domicile sous son toit. Le profil recherché ? Des jeunes pousses françaises ou européennes de deux salariés et plus, qui ont déjà un an d'existence a minima, et ont commencé à engranger du chiffre d'affaires. "Nous ne sommes pas un incubateur, mais bel et bien un accélérateur", précise Emmanuel Bobin, directeur projet de l'Open Tourisme Lab. C'est l'un des points de différenciation avec le Welcome City Lab, qui pour sa part coache des start-up en phase de démarrage.

Un coaching de 12 mois

"De manière coordonnée et innovante, je souhaite booster les entreprises touristiques afin qu'elles s'insèrent, de manière efficace, dans la compétition internationale", a souligné Carole Delga, présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, lors du lancement de l'accélérateur. Les futures heureuses élues prendront leurs quartiers dans des locaux de 520 m², situés dans le Triangle de la gare de Nîmes.

L'accélérateur promet 50 postes de travail, un accompagnement opérationnel et une visibilité nationale (via France Tourisme Lab, la French Tech, FrenchSouthDigital, GarDigital ...). Un aide financière régionale pourra être allouée aux jeunes entrepreneurs. Autant de leviers pour faire grandir les projets, en France voire à l'international, et séduire in fine des investisseurs potentiels.

950 000 euros injectés

Le projet est notamment financé par trois structures, pour une enveloppe de 950 000 euros : Feder (520 000€), la Région Occitanie (90 000€) et Nîmes Métropole (170 000€).

D'autres accélérateurs dédiés au moins en partie au tourisme ont poussé sur le terreau français : la PAPinière/le Paddock/L'Ecurie (Pôle Capital), le Bridge (à Avignon), l'ACT 74 (Voyages-sncf.com), sans oublier dans un format très court les Tremplins by Voyage Privé.

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée, lors du lancement de l'accélérateur. Crédit photo : Nîmes Métropole.

Soyez le 1er à réagir

Vous devez remplir correctement les champs suivants : Pseudo, Email, commentaires




imprimer