Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Une grève générale perturbe le trafic en Europe du sud

  Plusieurs centaines de vols sont annulés ce 14 novembre, notamment en Espagne, au Portugal ou en Grèce.

Les syndicats européens ont appelé à une mobilisation générale contre l'austérité ce 14 novembre.

En Espagne, en Grèce, au Portugal, mais aussi en Italie ou en France, des rassemblements, grèves et manifestation ont été annoncés. Les programmes des compagnies aériennes seront donc perturbés, certaines d’entre elles ayant annulé des vols dès aujourd’hui, notamment depuis et vers l'Espagne.

L'Espagne particulièrement touchée

Air France annonce ainsi sur son site Internet avoir dû annuler "une grande partie" de son programme de vols de et vers l´Espagne, et "quelques vols" de et vers le Portugal pour le 14 novembre. Elle propose un report jusqu’au 21 novembre.Iberia a supprimé plus de 150 vols pour le 14 novembre, dont des vols vers Paris, selon son site internet. Chez Vueling, plus d’une centaine de vols ont aussi été annulés, notamment depuis et vers Orly.

TAP Portugal a prévu 154 annulations demain, dont 8 rotations vers et depuis Orly, 2 à Lyon et Nice et 1 à Bordeaux et Toulouse et 9 annulations jeudi en début de matinée.

Des perturbations, aussi, chez les low cost

Ryanair a décidé de ne pas annuler ses vols en avance, mais prévient sur son site que des retards des vols sont "inévitables", et des annulations possibles.

EasyJet a annulé 26 vols mercredi, dont des rotations entre Madrid et Paris ou depuis Toulouse Lyon ou Genève. Dix vols ont été décalés vers ou à destination de la Grèce.

Enfin, Thalys a déclaré que tous ses trains seraient supprimés vers et au départ de l’Allemagne le mercredi 14 novembre. Des perturbations sont par ailleurs envisagées sur l’ensemble du réseau Thalys.

Cette journée européenne d'action et de solidarité "a pour objectif de demander aux dirigeants de montrer leur volonté de s'atteler véritablement à la détérioration de l'emploi et de répondre à l'angoisse sociale grandissante des citoyens européens", explique la Confédération européenne des syndicats (CES).

En France, plus de 130 rassemblements et manifestations sont au programme, à l'appel des syndicats CGT, CFDT, FSU, Unsa et Solidaires.

 

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique