Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les seniors, bouée de sauvetage du tourisme européen

Une étude d’Eurostat montre que la clientèle de 65 ans et plus est la seule à avoir accru ses dépenses touristiques entre 2006 et 2011, atténuant le recul d’activité constaté sur les tranches d’âge inférieures.

Le tourisme européen peut dire merci aux retraités. En pleine crise économique, ces derniers n’ont pas sauvé le secteur du marasme, mais ils ont en partie ralenti sa chute. C’est ce que révèle une récente étude publiée par Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne.

Premier enseignement de ce document, la clientèle de plus de 65 ans est la seule à avoir contribué positivement à l’activité du secteur entre 2006 et 2011, aussi bien en nombre de touristes (+10%), qu’en nombre de voyages (+28%), en nombre de nuitées (+22%) et en volume de dépenses (+32%).

Dans le même temps, toutes les autres tranches d’âge enregistraient une croissance faible, voire un recul d’activité, particulièrement marqué sur les 25-44 ans. Conséquence : les seniors ont généré 20% des recettes touristiques européennes en 2011, contre 15% cinq ans plus tôt.

Du temps et de l'argent

Aidée par son poids démographique croissant au sein de la population européenne, alors que celui des 15-44 ans a baissé au cours de la période, cette clientèle âgée n’est cependant pas restée insensible à la crise. La hausse d’activité touristique sur cette tranche d’âge s’est concentrée sur l’année 2008, pour ensuite stagner jusqu’en 2011.

Autre indication : les plus de 65 ans restent, en proportion, les moins enclins à voyager, mais la part des touristes (effectuant des voyages de plus de 4 jours) au sein de cette tranche d’âge a progressé, passant de 44% en 2006 à 46% en 2011. Dans le même temps, cette proportion reculait dans toutes les autres classes d’âge.

Bonne nouvelle pour les professionnels du tourisme, les touristes de plus de 65 ans, parce qu’ils ont du temps et souvent de l’argent, voyagent plus longtemps que les autres (26 nuits en moyenne au cours de l’année 2011, contre 21 dans l’ensemble de la population) et dépensent davantage (1344 euros en moyenne sur l’année, contre 1203 euros toutes clientèles confondues).

Ils sont aussi ceux qui privilégient le plus les vacances de longue durée (plus de 4 nuits), qui représentent 84% de leurs voyages. Et ce sont les séjours à l’étranger qui tirent la croissance dans cette tranche d’âge (+15% entre 2006 et 2011), alors que l’activité n’a pas progressé sur les voyages domestiques.

Les premiers consommateurs de forfaits

Autant de tendances qui profitent en premier lieu aux producteurs et vendeurs de forfaits, puisque les seniors sont de loin les plus gros consommateurs de ce type de voyages en Europe : ils génèrent 30% du total des recettes sur ce segment de marché, et dépensent 38% de leur budget tourisme annuel par ce biais (contre 25% pour la population dans son ensemble).

L’étude par nationalité s’avère toutefois un peu moins favorable au marché français. Comme partout en Europe, les plus de 65 ans y voyagent davantage que la moyenne (37,6 nuits, contre 29,3 nuits sur la population totale), mais ils dépensent à peine plus : seulement 1771 euros en 2011 (contre 1742 € toutes tranches d’âge confondues).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique